María Nsué Angüe

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
María Nsué Angüe

María Nsué Angüe, née en en Guinée équatoriale et morte le est une écrivaine de langue espagnole, journaliste et ancienne ministre de l’éducation nationale, de la culture et de la condition féminine de Guinée équatoriale.

Ekomo, au cœur de la forêt guinéenne, 1995[modifier]

La femme est comme un enfant. Elle n’a pas conscience de ce qu’est la fidélité… Elle est comme les feuilles d’un arbre, elle aime selon la direction du vent.
  • Ekomo, au cœur de la forêt guinéenne, Maria Nsue Angüe, éd. L’Harmattan, coll. « Encres Noires », 1995  (ISBN 2-7384-3171-2), p. 11


Quand une femme aime, elle est capable de faire les plus grands sacrifices et les plus grandes bêtises.
  • Ekomo, au cœur de la forêt guinéenne, Maria Nsue Angüe, éd. L’Harmattan, coll. « Encres Noires », 1995  (ISBN 2-7384-3171-2), p. 126


Qui engendre une femelle, qu’il sache qu’il n’a fait qu’apporter une étrangère à l’intérieur de sa maison.
  • Ekomo, au cœur de la forêt guinéenne, Maria Nsue Angüe, éd. L’Harmattan, coll. « Encres Noires », 1995  (ISBN 2-7384-3171-2), p. 166


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :