Manuel Valls

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Manuel Valls

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

Manuel Valls, né le 13 août 1962, est un homme politique français. Après avoir été maire d'Évry, député et ministre de l'Intérieur, il occupe le poste de Premier ministre du 31 mars 2014 au 6 décembre 2016.

Citations[modifier]

L'élu d'opposition[modifier]

Le ministre de l’Intérieur tire la couverture à lui, pour des ambitions, on le sait tous, [...] il occupe décidément trop l’avant-scène.
  • Propos tenus par Manuel Valls au sujet de l’un de ses prédécesseurs Place Beauvau, Nicolas Sarkozy


Belle image de la ville d’Évry... Tu me mets quelques Blancs, quelques Whites, quelques Blancos !
  • Filmé par Direct 8 pour l'émission Politiquement parlant, le maire d'Évry, équipé d'un micro-cravate, parcourt les allées d'une brocante.


Le Ministre de l'Intérieur et les Roms[modifier]

Il y a évidemment des solutions d'intégration mais elles ne concernent que quelques familles, c'est illusoire de penser qu'on règle le problème des populations roms à travers uniquement l'insertion. [...] Ces populations ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres, et qui sont évidemment en confrontation. [...] l faut tenir compte de cela. Et donc, cela veut bien dire que les Roms ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie, et pour cela, il faut évidemment que l'Union européenne, avec les autorités bulgares et roumaines qui font des efforts, puissent faire en sorte que ces populations soient d'abord insérées dans leurs pays.
  • « Interview de M. Manuel Valls, ministre de l'intérieur, à France Inter, sur l'évacuation du campement de Roms de la rue de Carvin (Lille-Sud), l'intégration des Roms dans la société française et l'entrée éventuelle de la Roumanie dans l'espace Schengen », Manuel Valls, France Inter ; rapporté par France Info et le Nouvel Obs, 24 septembre 2013 (lire en ligne)


Ouverture économique opérée par le deuxième gouvernement Valls[modifier]

La France a besoin de ses entreprises, de toutes ses entreprises [...] car ce sont elles qui, en innovant, en risquant les capitaux de leurs actionnaires, en mobilisant leurs salariés, en répondant aux attentes de leurs clients, créent de la valeur, génèrent de la richesse qui doit profiter à tous. Et moi, j'aime l'entreprise !
  • Manuel Valls à l'ouverture de l'université d'été du Medef à Jouy-en-Josas


Il est absurde de parler de cadeaux faits aux patrons, ce langage n'a aucun sens. Une mesure favorable aux entreprises est favorable au pays tout entier.
  • Manuel Valls à l'ouverture de l'université d'été du Medef à Jouy-en-Josas
  • « Les cinq déclarations de Valls qui vont droit au cœur des patrons », Manuel Valls, francetvinfo.fr, 27 août 2014 (lire en ligne)


L'impôt plutôt que la réduction des déficits et des dépenses : ce choix a trop duré. Nous devons baisser notre dépense publique. Il en va de l'avenir de notre pays. [...] La France vit au-dessus de ses moyens depuis quarante ans.
  • Manuel Valls à l'ouverture de l'université d'été du Medef à Jouy-en-Josas
  • « Les cinq déclarations de Valls qui vont droit au cœur des patrons », Manuel Valls, francetvinfo.fr, 27 août 2014 (lire en ligne)


L'Assemblée Nationale[modifier]

Vous pouvez être fier de ce que vous avez fait ici. Je poursuivrai ce travail que vous avez engagé au service du redressement, de notre pays, de notre économie, de nos comptes. Je ne doute pas un seul instant que nos compatriotes retiendront de cette action un bilan qui permet au pays de mieux affronter l'avenir.
  • Discours de politique générale de Manuel Valls
  • « Manuel Valls veut « aller encore plus loin » et « plus vite » », Manuel Valls, directeinfo.com, 1 avril 2014 (lire en ligne)


Israël et Palestine[modifier]

Je pense, évidemment, peut-être d’abord, aux habitants de la bande de Gaza, enfermés, qui vivent une situation infernale dans tous les sens du terme. [...] Nous sommes responsables d’un long travail à mener collectivement, afin de combattre la haine, les divisions et les préjugés.
  • Participation du maire d'Évry à la Journée de la Terre, en partenariat avec l'Association Évry Palestine. Après son discours, Manuel Valls plante un olivier pour la Palestine.
  • « La vidéo embarrassante : quand Valls était anti-israélien », Manuel Valls, Le Monde Juif, 12 avril 2008 (lire en ligne)


L’édification d’un mur honteux, la poursuite des colonisations, le sort des prisonniers entraînent des évènements qui ne vont pas dans le sens de la paix.
  • Participation du maire d'Évry à la Journée de la Terre, en partenariat avec l'Association Évry Palestine. Après son discours, Manuel Valls plante un olivier pour la Palestine.
  • « La vidéo embarrassante : quand Valls était anti-israélien », Manuel Valls, Le Monde Juif, 12 avril 2008 (lire en ligne)


Par ma femme je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même !
  • Manuel Valls répond à des reproches concernant la position du Parti Socialiste envers l'État d'Israël et les Juifs.


Parce que l’antisionisme, c’est la porte ouverte à l’antisémitisme. [...] Tous ceux qui ne peuvent pas accepter que la haine se déverse dans nos quartiers au nom de la critique d’Israël, nous devons faire corps, nous devons être unis, pour combattre cet antisémitisme nouveau qui est né, qui se nourrit de cet antisionisme.
  • Rassemblement contre l’antisémitisme organisé par le CRIF Place du Trocadéro, à Paris, en mémoire des victimes de Mohamed Merah.


Mais cette critique de l’État d’Israël, basée sur l’antisionisme, c’est l’antisémitisme d’aujourd’hui. C'est le refus de ceux qui n'acceptent pas l'État d'Israël.
  • Rassemblement contre l’antisémitisme organisé par le CRIF Place du Trocadéro, à Paris, en mémoire des victimes de Mohamed Merah.


Nous ne pouvons pas accepter, au nom même de la mémoire de la Shoah, au nom même de la mémoire d'Ilan Halimi, au nom même de la mémoire de ceux que Merah a tués le 19 mars 2012, nous ne pouvons pas l'accepter, et donc nous devons résister, résister, résister face à cet antisémitisme. Et c'est la raison pour laquelle, mes amis, je suis fier - mais je sais que j'étais évidemment soutenu très au-delà, et notamment par le Président de la République - que nous ne pouvions pas accepter que la parole de Dieudonné M'bala M'bala, nourrie du néonazi Alain Soral, se propage dans des salles pendant des semaines. Et je suis fier d'appartenir à un pays qui a dit non, qui a dit non, qui a dit non, qui a dit que nous n'accepterions pas que la parole antisémite, raciste, la haine se déversent. Et nous devons aller désormais jusqu'au bout : la justice, les services fiscaux mais bien au-delà, car il appartient à la société de se poser la question de savoir pourquoi il y a des millions de visiteurs sur le site de cet individu, pourquoi il y a des milliers de personnes qui, en toute connaissance de cause, assistent à ce type de spectacle.
  • Rassemblement contre l’antisémitisme organisé par le CRIF Place du Trocadéro, à Paris, en mémoire des victimes de Mohamed Merah.


Mais ce message d'espoir est le suivant, et je m'adresse aux Juifs de France ; je m'adresse aux Français juifs pour leur dire une seule chose, qui vient du fond du cœur, qui n'est pas uniquement celle d'un ministre, qui est celle d'un citoyen qui croit profondément dans les valeurs de ce pays, qui croit dans les valeurs de la République, qui est de vous dire : Juifs de France, sans vous, la France n'est plus la France. Sans les Juifs de France, la France n'est plus la France. Nous avons besoin de vous, comme nous avons besoin de tous les Français, pour bâtir l'espoir, pour bâtir un avenir meilleur, pour faire vivre la République. Soyez fiers de ce pays, soyez fiers des valeurs de la République, soyez fiers d'être Français, soyez fiers d'être Juifs et Français, soyez fiers de le proclamer au monde : les Juifs de France sont plus que jamais les Français à l'avant-garde de la République et de nos valeurs.
  • Rassemblement contre l’antisémitisme organisé par le CRIF Place du Trocadéro, à Paris, en mémoire des victimes de Mohamed Merah.


Laïcité[modifier]

Les Juifs de France, comme le fait aujourd'hui le Ministre de l'Intérieur, peuvent porter avec fierté leur kippa.
  • Le Ministre de l'Intérieur à la Synagogue de la Victoire à Paris pour la cérémonie des vœux à la communauté juive de France.
  • « Manuel Valls : les juifs de France "peuvent porter avec fierté leur kippa !" », Manuel Valls, Le Point, 23 septembre 2012 (lire en ligne)


Le voile, qui interdit aux femmes d'être ce qu'elles sont, restera pour moi et doit rester pour la République un combat essentiel.
  • Le Ministre de l'Intérieur interrogé sur Europe 1 au sujet de la laïcité.
  • « Voile islamique: « combat essentiel » (Valls) ou « pollution du débat public » (rapport Tuot) », Manuel Valls, Le Monde, 7 février 2013 (lire en ligne)


Je le redis ce soir, avec toujours la même émotion, toujours la même envie, la même sincérité : sans les Juifs de France, la France ne serait plus la France. La République se tient à vos côtés, parce qu'elle garantit la liberté d'exercice du culte. La laïcité, ce n'est pas empêcher les fidèles d'accomplir leurs rites ou de se conformer à leurs traditions. La laïcité sépare simplement le sacré du profane. [...] Je sais, après cette cérémonie, circuleront sur les réseaux sociaux, avec la même haine, les mêmes mots, la photo du Premier Ministre de la France avec une kippa dans une synagogue, pour faire la démonstration de ce qu'il est, par ses prises de position, parce que sa femme est juive. Et bien moi, je suis fier, comme Premier Ministre de la France, que demain, sur des réseaux sociaux, circulent cette photo ; et je leur dirai, à tous ceux qui prônent cette haine, que c'est ça la France, c'est ça être Premier Ministre de ce pays, de pouvoir dire fièrement que la laïcité, c'est d'être partout dans n'importe quel endroit, et d'affirmer les mêmes valeurs.
  • Le Chef du Gouvernement à la w:Synagogue de la Victoire à Paris pour la cérémonie des vœux à la communauté juive de France.


Islam[modifier]

Le Ramadan, comme les autres grandes fêtes religieuses, fait partie de notre calendrier commun.

  • « Valls: "le ramadan fait partie de notre calendrier commun" », M. T. avec AFP, BFMTV, 19/07/2013 (lire en ligne)


Pour combattre cet islamo-fascisme, puisque c'est ainsi qu'il faut le nommer, l'unité doit être notre force. Il ne faut céder ni à la peur ni à la division. Mais il faut en même temps poser tous les problèmes : combattre le terrorisme, mobiliser la société autour de la laïcité, combattre l'antisémitisme. […] Il faut désormais une rupture. Il faut que l'Islam de France assume, qu'il prenne totalement ses responsabilités. C'est ce que demande d'ailleurs l'immense majorité de nos compatriotes musulmans qui n'en peuvent plus, eux aussi, d'être non seulement la cible d'attaques qui sont elles-mêmes insupportables, mais d'être confondus avec cette terreur.
  • (fr) Manuel Valls, L'invité de RTL, Philippe Corbé, RTL, 16 février 2015