Malanda Dem

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Malanda Dem Ambroise (9 juin 1929, Lwani, à Bandundu, République démocratique du Congo) est un philosophe, théologien, psychologue et psychanalyste congolais.

La Mentalité africaine et l'avenir de la science, 1977[modifier]

Les Africains se trouvent devant un choix à faire entre d'une part, l'acquisition de la mentalité scientifique qui leur est étrangère, mais nécessaire pour acquérir une autre façon de voir le monde et promouvoir eux-mêmes leur développement, et d'autre part la conservation de leur identité actuelle et s'acculer à faire sans cesse appel aux étrangers.
  • La Mentalité africaine et l'avenir de la science, Malanda Dem, éd. de B.A.S.E., 1977, p. 43


Œdipe : le mythe, le théâtre, le complexe, 1997[modifier]

Dans celle-ci Œdipe, grâce à la psychanalyse, tient une place toujours grandissante. Nous, Africains, sommes aussi concernés par Œdipe et par la chose œdipienne, ne fût-ce que de par notre ambition de compter parmi les hommes de sciences et de citoyens cultivés. Dès lors la question œdipienne devient notre affaire aussi.
  • Œdipe : le mythe, le théâtre, le complexe, Malanda Dem et Azia Dimbu, éd. Zéthos, 1997, p. 9


Le phénomène œdipien est plus large. Il comprend et le complexe et l'ensemble d'expériences qui constituent l'image-souvenir que l'enfant a des parents, et l'action séparatrice du père qui libère l'enfant et lui fait voir son bonheur en avant, par la reconnaissance de l'enfant. Le phénomène œdipien a ainsi l'avantage considérable.
  • Œdipe : le mythe, le théâtre, le complexe, Malanda Dem et Azia Dimbu, éd. Zéthos, 1997, p. 64


Elle [la grande parole, c'est-à-dire Œdipe] nous dit ce qui à l'origine des temps, il illo tempore, fut pour que les hommes soient et paraissent ce qu'ils sont tels que nous les voyons mintenant, toujours pareils à eux-même, au-delà de l'histoire et de la culture à travers ses diversités. Et ce qui fut, ce que les hommes sont, la psychanalyse a la sainte prétention de nous le dire dans le complexe d'Œdipe : l'homme est l'être ambigu, toujours en conflit avec lui-même ; il est l'être en devenir perpétuel qui s'auto-crée à travers ses conflits et par eux.
  • Œdipe : le mythe, le théâtre, le complexe, Malanda Dem et Azia Dimbu, éd. Zéthos, 1997, p. 65


La Psychanalyse : naissance, évolution, état actuel, 1997[modifier]

Parler de la psychanalyse sans parler de Sigmund Freud équivaut à se taire sur la psychanalyse, car, alors on n'en aura rien dit… Non seulement l'homme vaut par ce qu'il fait, mais davantage il est ce qu'il fait. Si la psychanalyse a fait Freud, Freud a aussi fait la psychanalyse. L'un révèle l'autre.
  • La Psychanalyse : naissance, évolution, état actuel, Malanda Dem, éd. Zéthos, 1997, p. 1


Ceux qui ont déjà entendu parler tant soit peu de Freud, ce fameux médecin viennois, ne voient en lui que le fondateur de la psychanalyse et croient que l'œuvre scientifique de cet homme commence avec la psychanalyse et finit avec elle. C'est une erreur de penser ainsi ; c'est tronquer l'homme et l'œuvre de sa vie. L'activité scientifique de Freud a commencé bien avant la psychanalyse et c'est bien cette activité antérieure qui est l'origine de la psychanalyse.
  • La Psychanalyse : naissance, évolution, état actuel, Malanda Dem, éd. Zéthos, 1997, p. 5


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :