Madame Ulrich

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Madame Ulrich (née vers 1665 et morte après 1707) est une autrice de théâtre et éditrice française. Elle est, avec Catherine Bernard et Charlotte Legrand, l'une des trois seules autrices à avoir fait jouer une pièce à la Comédie-Française au XVIIe siècle.

Citations[modifier]

Merlin : L'impatience la plus violente n'avance pas une affaire du moindre petit moment.
  • La Folle Enchère, Madame Ulrich, éd. Paris chez la Veuve de L. Gonthier, 1691, acte I, scène 2, p. 3


Éraste : Avec quelle dureté, avec quelle prévention ma mère a refusé de consentir à mon mariage, sans vouloir apprendre même le nom ni la famille de la personne que j'aime.
Merlin : Mais en revanche Monsieur, avec quelle fermeté, avec quelle grandeur d'âme êtes-vous résolu à la fourber.

  • La Folle Enchère, Madame Ulrich, éd. Paris chez la Veuve de L. Gonthier, 1691, acte I, scène 2, p. 4


Lisette : Un de mes étonnements est qu'elle s'y connaisse si peu, car enfin quelque bon air qu'ait Mademoiselle Angélique, quelque peu embarrassée qu'elle soit de son déguisement, une femme n'est point faite comme un homme, et je m'apercevrais fort bien de la différence.
Merlin : Oh diable, tu es une connaisseuse.

  • La Folle Enchère, Madame Ulrich, éd. Paris chez la Veuve de L. Gonthier, 1691, acte I, scène 3, p. 8


Lisette : Je parierais qu'elle s'est mis en tête que le goût change pour les visages, et que les plus ridés deviennent les plus à la mode.
Merlin : Mais en effet il y a mille coquettes à Paris qui n'en portent point d'autres.

  • La Folle Enchère, Madame Ulrich, éd. Paris chez la Veuve de L. Gonthier, 1691, acte I, scène 4, p. 12


Angélique : Ah le fatigant métier que celui de jeune homme ! Je ne le suis qu'en apparence, et je n'ai pas un moment à moi : femmes de robe maltôtières, femmes de qualité bourgeoises, on ne sait de quel côté tourner.
  • La Folle Enchère, Madame Ulrich, éd. Paris chez la Veuve de L. Gonthier, 1691, acte I, scène 8, p. 21


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

  • La Folle Enchère sur Gallica, portail de la Bibliothèque nationale de France (édition de 1691 sous le nom de Dancourt)