Loi de puissance

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Loi de puissance est une relation mathématique entre deux quantités : la fréquence et la taille d'un événement.

Citations[modifier]

C'est également une loi de puissance qui détermine les variations de cours positives ou négatives de beaucoup d'instruments financiers.

  • Une approche fractale des marchés : risquer, perdre et gagner, Benoît Mandelbrot et Richard L. Hudson, éd. Odile Jacob, 2005  (ISBN 2738115365), p. 32


Tout en haut, dans la partie très fine se situe l'élite qui contrôle la richesse et la puissance pendant un temps - jusqu'à ce que ses représentants en soient éjectés par une révolution ou l'avènement d'une nouvelle classe aristocratique. Le progrès n'existe pas dans l'histoire de l'humanité. La démocratie est une supercherie. La nature humaine est primitive, émotionnelle, inflexible. Les plus intelligents, les plus aptes, les plus forts et les plus rusés se taillent la part du lion. Les faibles meurent de faim, sauf à faire dégénérer la société : on peut, écrivit Pareto, comparer le corps social au corps humain, qui périrait promptement si on l'empêchait d'éliminer les toxines.

  • Une approche fractale des marchés : risquer, perdre et gagner, Benoît Mandelbrot et Richard L. Hudson, éd. Odile Jacob, 2005  (ISBN 2738115365), p. 175


Dans son article sur la loi de puissance publié en 2006, Clay Shirky confirme en ce qui concerne l'Internet que « la possibilité de choisir très largement et librement diffusée, crée une loi de puissance de la distribution » (…) Une étude publiée en 2007 sur 50000 blogs ayant générés environ 500 millions de dollars semble défier la règle des 80/20 en introduisant une règle des 90/10… Le top 1% accapare 80% des revenus, et le top 15% en accapare 90%. Ce résultat invite à revisiter la thèse d'Anderson sous un éclairage différent et nous conduit à penser que l'Internet accroît les inégalités (…) les riches deviennent plus riches en raison de l'importance des hubs qui attirent une partie considérable du trafic et des relations. Quand aux petits, ils peuvent en profiter, mais à leur mesure.

  • (fr) Comment le web change le monde : l'alchimie des multitudes, Francis Pisani et Dominique Piotet, éd. Pearson, 2008  (ISBN 978-2-7440-6261-2), p. 160


L'émergence de la loi "de puissance" est un phénomène physique classique. On la retrouve, par exemple, lorsqu'on étudie la taille des gouttes de rosée s'accumulant sur une vitre au petit matin (...) Il règne sur nos carreaux la même inégalité que dans nos sociétés ! De même, qu'un petit nombre de personnes détient la plupart des richesses, la majeure partie de l'eau est contenue dans seulement un petit nombre de grosses gouttes. De telles lois se retrouvent dans beaucoup d'autres domaines : la plupart des livres vendus sont ainsi achetés par une minorité de lecteurs ; une petite partie des routes supportent une grande partie du trafic ; une minorité de mots suffit pour la majorité des discours - c'est la loi de Zipf. Même la relation entre la taille des villes et leur rang dans le pays se trouve vérifiée de façon précise par la loi de Pareto.

  • « La loi de l'inégalité », Hervé Poirier, Sciences et Vie, nº 1014, mars 2002, p. 101


Ici comme ailleurs, la règle des 20% de donateurs qui font 80% de la masse des dons existe aussi.

  • Rapport moral sur l'argent dans le monde 2011-2012 : la générosité publique et son contrôle, Antoine Vaccaro, éd. Association d’Économie Financière, 2012, p. 439