Les Évadés

Citations « Les Évadés » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Les Évadés (The Shawshank Redemption) est un film réalisé par Frank Darabont en 1994. Ce film est inspiré de la nouvelle Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank de Stephen King.

Citations[modifier]

Norton : Mettez votre confiance en Dieu, votre cul m'appartient maintenant. Bienvenue à Shawshank.

  • Bob Gunton, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red (en voix off) : On s'asseyait pour boire, le soleil sur les épaules, et on se sentait comme libres. On aurait pu goudronner le toit de nos propres maisons. Nous étions les seigneurs de la création.

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red (en voix off) : Ces murs ont un effet bizarre. On les hait d'abord, et ensuite on s'y habitue, et plus le temps passe, plus on finit par en avoir besoin. C'est ça être institutionnalisé.

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Heywood [parlant de ce qu'il pense être une pierre] : Ben alors, qu'est-ce que c'est ?
Red : Une crotte de cheval.
Heywood : Merde de merde !
Red : Non, merde de cheval... pétrifiée.

  • William Sadler, Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red (en voix off) : Je crois que c'était quelque chose de si beau que ça ne peut pas s'exprimer avec des mots, et c'est pour ça que votre cœur en souffre.

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Andy : C'est ça, la beauté de la musique. On ne peut pas te l'enlever. Vous n'avez jamais ressenti ça avec la musique ?
Red : Bah, je me débrouillais pas mal à l'harmonica. Mais j'ai plus continué ici. Ici, ça n'a plus aucun sens.
Andy : C'est ici que ça a le plus de sens. On en a besoin pour ne pas oublier.
Red : Oublier.
Andy : Ne pas oublier qu'il y a des endroits dans le monde qui ne sont pas faits de murs de pierre. Qu'il y a quelque chose en nous qu'ils ne peuvent atteindre, qu'ils ne peuvent toucher. Qui est à vous.
Red : Mais de quoi tu parles ?
Andy : L'espoir.
Red : L'espoir. Laisse-moi te dire quelque chose. L'espoir c'est dangereux. L'espoir peut rendre un homme fou. Ça sert à rien en taule. Tu devrais te faire à cette idée.

  • Tim Robbins, Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


(Quelques détenus rangent de nouveaux livres dans la bibliothèque de la prison)
Andy (au sujet du Comte de Monte-Cristo) : Tu sais de quoi ça parle ? Une des plus belles évasions de prison.
Red : Il faut le ranger aussi au rayon éducatif, pas vrai ?

  • Tim Robbins, Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Andy : À l'extérieur, j'étais un homme honnête, aussi droit qu'une flèche. J'ai dû être prisonnier pour devenir un escroc.

  • Tim Robbins, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Andy : La malchance, c'est partout dans l'air. Il faut que ça atterrisse sur quelqu'un. C'était mon tour, j'étais sur le chemin de la tornade. Je ne m'attendais pas à ce que la tempête dure aussi longtemps que ça.

  • Tim Robbins, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Andy : Je crois que tout se résume à un simple choix en réalité. Dépêche-toi de vivre ou dépêche-toi de mourir.

  • Tim Robbins, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red (en voix off) : La géologie, c'est l'étude de la résistance et du temps. C'est tout ce qui lui a fallu. De la résistance et du temps... et une grande affiche.

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red (en voix off) : Andy Dufresne a traversé une rivière de merde et il en est sorti lavé de tout.

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red (en voix off) : On ne met pas tous les oiseaux en cage. Leurs plumes brillent trop quand ils s'envolent. Et la part de vous-même qui sait que c'est un péché de les enfermer se réjouit. Mais quand même, l'endroit où vous vivez est tout-à-coup très vide une fois qu'ils ne sont plus là.

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red : Il n'y a pas un seul jour qui passe sans que j'éprouve des regrets. Pas parce que vous me demandez que je devrais en avoir, mais parce que je repense à l'époque où j'étais dehors. Où j'étais un gamin idiot qui a commis un horrible crime. Je voudrais lui parler. Je voudrais essayer de lui faire entendre raison, lui expliquer comment sont les choses. Mais j'peux pas. Ce gosse est mort il y a longtemps, il ne reste plus que ce vieux bonhomme. Je dois vivre avec ça. Réhabilité ? Un mot qui veut rien dire. Alors mon garçon, mettez tous vos tampons sur vos formulaires et ne me faites pas perdre mon temps. Parce que, pour vous dire la vérité, j'en ai rien à foutre !

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red (en voix off) : Pendant quarante ans, j'ai demandé la permission de pisser. Je sors pas une goutte si j'ai pas demandé.

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Andy Dufresne (dans une lettre à Red) : Souviens-toi, Red : l'espoir, c’est une bonne chose, peut-être ce qu’il y a de mieux, et les bonnes choses sont éternelles.

  • (en) Andy Dufresne (in letter to Red) : Remember Red, hope is a good thing, maybe the best of things, and no good thing ever dies.
  • Tim Robbins, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Red (en voix off) : Je suis si excité que j'ai du mal à rester assis ou à garder une idée en tête. Je crois qu'il n'y a qu'un homme libre qui puisse ressentir ça, un homme libre qui se lance dans un long voyage dont l'issue est incertaine. J'espère que j'arriverais à passer la frontière, j'espère que je verrais mon ami et pourrais lui serrer la main. J'espère que le Pacifique est aussi bleu que dans mes rêves. J'espère.

  • Morgan Freeman, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Un prisonnier : C'est quand qu'on mange ?
Byron Hadley : Tu mangeras quand on te dira de manger, tu chieras quand on te dira de chier et tu pisseras quand on te dira de pisser.

  • Clancy Brown, Les Évadés (1994), écrit par Stephen King, Frank Darabont


Autres projets: