Le Sacrifice

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Sacrifice est un film réalisé par Andreï Tarkovski, sorti en 1986.

Citations du réalisateur[modifier]

Alexandre, quant à lui, est un homme toujours déprimé. C'est un ancien acteur, fatigué de tout, des changements dans le monde qui l'ont maltraité, de son désordre familial. Il ressent de façon très aiguë les dangers du développement incontrôlé des technologies et de ce que l'on appelle le progrès. Il a pris en haine toutes les paroles de l'homme vides de sens et se réfugie dans le silence, où il espère trouver ne fût-ce qu'une parcelle de vérité. Alexandre permet au spectateur de participer à son sacrifice, en lui faisant toucher du doigt les résultats.


On peut trouver terrible qu'Alexandre, fidèle à son serment, rompe de façon pratique et définitive avec le monde et les lois auxquelles il s'était plié toute sa vie. Il perd, ce faisant, non seulement sa famille, mais aussi toute sa capacité d'évaluation des normes morales, et c'est bien cela qui apparaît comme le plus terrible aux yeux de son entourage. Malgré cela, ou plus précisement à cause de cela, Alexandre incarne pour moi l'élu de Dieu. Cet homme ressent la menace des mécanismes destructeurs de la société contemporaine, qu'il voit glisser à grande allure vers un précipice. Si l'on veut sauver l'humanité, il est absolument nécessaire d'arracher son masque au monde moderne.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :