Le Jour de gloire

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Jour de gloire est un film français de Jacques Besnard sorti en 1976. Les dialogues sont signés Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin.

Citations remarquables[modifier]

Dans l'aviation l'alcool, interdit, ça déséquilibre l'appareil.
  • Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Tu devrais être content, il vaut mieux être un cocu vivant qu'un mort pas cocu, c'est ce que tu devrais te dire!
  • Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin
T'es si con, que ça me fait de la peine d'être ton frère !
  • Pierre Doris, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Même pas de rustine, on voit bien qu'ils n'ont pas de tour de France en Allemagne!
  • Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Répliques remarquables[modifier]

Grégoire : Et qui est-ce que je vois pas devant moi, l'as des as de l'aviation allemande, Blanckenberg.
Le soldat américain polyglotte : Blanckenburg!
Grégoire : Ca va recommencer, Berg Burg qu'est-ce que ça veut dire, c'est synagogue!
Le soldat américain polyglotte : Synonyme!

  • Grégoire, emméché, raconte ses souvenirs de la Grande Guerre à des soldats américains.
  • Jean Lefebvre, un petit rôle américain, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Müller : Un ennui monsieur Grégoire?
Grégoire : Tu parles, c'est un obus judéo-américain qui m'a crevé mon pneu!

  • Après une poursuite avec des chars américains, Grégoire constate que le pneu de son vélo est crevé.
  • Hans Verner, Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Le maire : Voyons Grégoire, ce sacrifice que tu vas faire, c'est pour la France, et la France n'a jamais pris ses héros pour des cons.
Grégoire : Tiens, mon œil !

  • Le maire tente d'inciter Grégoire à se dénoncer aux Allemands.
  • Pierre Tornade, Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Le patron du bistrot : S'il a dit oui c'est parce que je lui ai laissé violer ma pauvre femme.
Gaston Machu : Ta femme pas besoin de la violer elle dit oui à tout le monde!
Le patron du bistrot : Repète un peu pour voir!

  • Les habitants du village discutent des raisons de l'acceptation de Grégoire à se dénoncer aux Allemands.
  • Jacques Marin, Robert Rollis, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Otto: Achtung bicyclette!
Grégoire : Oh Ja Achtung bicyclette hein, je sais ce que c'est qu'un vélo!

  • Tony Rödel, Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Claire : Mais enfin Edouard, ce serait pour la France.
Le patron du bistrot : Non! La France n'a jamais demandé à quiconque d'être cocu!
Auguste : Tu vas pas nous en faire une cathédrale Edouard, une corne de plus ou de moins...

  • Claire, la femme du bistro, se propose de coucher avec Grégoire pour le convaincre de se dénoncer aux Allemands.
  • Corinne Lahaye, Jacques Marin, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :