Le Clan des Siciliens

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Clan des Siciliens est un film réalisé en 1969 par Henri Verneuil. Les dialogues sont signés José Giovanni.

Répliques[modifier]

Roger Sartet : Dans le domaine du moindre risque, je ne vois que le bilboquet ou le cerceau.
  • Alain Delon, Le Clan des Siciliens (1969), écrit par José Giovanni


Vittorio Manalese : Ah, il est trois heures du matin à New York ? Eh oui, vous pouvez pas vivre comme tout le monde !
  • Au téléphone avec New York
  • Jean Gabin, Le Clan des Siciliens (1969), écrit par José Giovanni


Roger Sartet : Vous savez pourquoi j'ai tiré la première fois ? Parce que les gens marchaient sur moi, malgré mes gros pistolets. Faut croire que j'avais pas la gueule de l'emploi.
  • Alain Delon, Le Clan des Siciliens (1969), écrit par José Giovanni


Dialogues[modifier]

Roger Sartet : Vous regardez mon cou, commissaire ?

Commissaire Le Goff : Pas précisément.
Roger Sartet : Vous m'excuserez si je vous fais lever à l'aube un de ces jours.

Commissaire Le Goff : Tu n'as pas à t'excuser. Je serai là.
  • Alain Delon, Lino Ventura, Le Clan des Siciliens (1969), écrit par José Giovanni


Commissaire Le Goff : Non merci, je ne fume plus depuis treize jours... et six heures exactement.

Le juge d'instruction : Et ça ne vous manque pas ?

Commissaire Le Goff : Ben vous voyez bien. Ça remplace pas, mais ça aide.
  • Le commissaire a la cigarette à la bouche, le juge lui offre du feu.
  • Lino Ventura, Yves Brainville, Le Clan des Siciliens (1969), écrit par José Giovanni


Monique Sartet : Je ne comprends pas : d'habitude, vous surveillez sans prévenir
Commissaire Le Goff : J'inverse : je surveille en prévenant. Pour vous éviter de couler à pic.
  • Danielle Volle, Lino Ventura, Le Clan des Siciliens (1969), écrit par José Giovanni


Jeanne Manalese : Qu'est-ce que ça vous fait, quand vous tirez ?
Roger Sartet : Ah ! Vous voyez bien que ça vous intéresse ! Je vais vous le dire. Ça fait boum dans les oreilles.
  • Irina Demick, Alain Delon, Le Clan des Siciliens (1969), écrit par José Giovanni


Jeanne Manalese : Je n'ai jamais vu quelqu'un tuer un poisson comme vous l'avez fait.
Roger Sartet : Alors vous n'avez jamais rien vu.
  • Irina Demick, Alain Delon, Le Clan des Siciliens (1969), écrit par José Giovanni


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :