Laurent Grison

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mistake.svg Il a été demandé de vérifier cet article, à cause d'un problème lié soit à la forme de l'article (style, orthographe…), soit au fond de l'article (validité des informations, neutralité…). Vous êtes invité à venir en discuter et l'améliorer.
Si vous venez d'apposer le bandeau, veuillez cliquer sur ce lien pour créer la discussion.

Laurent Grison est un écrivain français, né le 17 octobre 1963 à Reims.

Le Chien de Zola, 2016[modifier]

le jour
les mots toupillent
au-dessus de la maison

la nuit
ils nichent
dans le grenier aux souvenirs

  • Le Chien de Zola (2016), Laurent Grison, éd. Éditions Henry, coll. « La Main aux Poètes », 2016  (ISBN 978-2-36469-139-1), p. 57


Si ces hiers allaient manger nos beaux demains ?, 2016[modifier]

Les mots sont de petites lumières qui servent à éclairer le sens de ce qui nous entoure dans l’obscurité.


Prière sur le Mont Lozère, 2016[modifier]

au bord de la nuit
les arbres vibrent
dans le désordre des vents
et l’ordre des étoiles

  • Prière sur le Mont Lozère (2016), Laurent Grison, éd. Éditions de la Margeride, 2016  (ISBN 978-2-91-861033-5), p. 19


Anacoluthe, 2015[modifier]

écrire penses-tu
est un métier
de naufragé

  • Anacoluthe (2015), Laurent Grison/Nathan R. Grison, éd. Éditions Apeiron, 2015  (ISBN 978-2-91-944034-4), p. 31


Robinson dans les villes, 2013[modifier]

Port amarré au ciel
L’envers du monde est un nuage.

  • Robinson dans les villes (2013), Laurent Grison/Nathan R. Grison, éd. Atelier baie, 2013  (ISBN 978-2-919208-22-7), p. 48


Pietra dura, 2013[modifier]

Gouffre
La poésie est un refuge,
heureux mais glissant rempart
contre le gouffre
au fond duquel
la langue s’enténèbre.

  • Pietra dura, Laurent Grison, éd. Tarabuste Éditions, coll. « revue Triages, numéro 25 », 2013  (ISBN 978-2-84587-272-1), p. 61


Acoustique présence du cri, 2012[modifier]

Sourcier
Le poète est un sourcier
qui puise en lui
une eau pure mêlée de boue
puis la verse dans les veines
d’un papier marbré.

  • Acoustique présence du cri, Laurent Grison, éd. Lucie éditions, coll. « Poésie », 2012  (ISBN 978-2-35371-242-7), partie II : A tue-tête, Sourcier, p. 32


Arrachures dedans, 2011[modifier]

Tête de linotte
La tête de linotte apprend par cœur
les mots d’amour
consignés comme des bouteilles de verre.

  • Arrachures dedans, Laurent Grison, éd. Voix d'encre, 2011  (ISBN 978-2351280652), p. 19


Noires. Vanitas vanitatum, et omnia vanitas, 2009[modifier]

Masque de nuit
Le théâtre rituel des âmes mortes est un art du songe.

  • Noires. Vanitas vanitatum, et omnia vanitas, Laurent Grison, éd. Éditions Grèges, 2009  (ISBN 978-2-915684-26-1), p. 27