Laurent Albarracin

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laurent Albarracin est un poète français né en 1970.

Résolutions, 2012[modifier]

Le monde est la soustraction de ses parties.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 7


Il y a un paradis pour tout. L'un des plus joyeux est sûrement celui où se retrouvent les gifles qui se perdent.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 13


L'étoile est le trou du cul du puits.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 14


Nous nous heurtons au monde parce qu'il est le solipsisme d'un autre.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 19


En rester au plan de l'intuition. Car creuser une intuition serait creuser sa pelle.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 23


L'exercice de la lucidité ne supporte pas l'exercice.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 25


Pour ne pas être dupe, mieux vaut en général consentir à l'être que le refuser.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 31


Dans le train. Le premier plan tourne à toute allure tandis que l'arrière-plan est proche de la fixité centrale. Foncer, aller droit, c'est longer des cercles.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 40


Quand on a plusieurs cordes à son arc, on est meilleur musicien, mais moins bon archer.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 49


Plus on déflore la vérité et plus elle se barricade dans une nouvelle virginité.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'Oie de Cravan, 2012, p. 56


Tout ce qui s'estompe reçoit une forme de preuve.
  • Résolutions, Laurent Albarracin, éd. L'oie de Cravan, 2012, p. 66