La Race des seigneurs

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Race des seigneurs est un film français de Pierre Granier-Deferre, sorti en 1974 et inspiré de Creezy, roman de Félicien Marceau ayant obtenu le prix Goncourt en 1969.

Citations[modifier]

Dominique : Quand allons-nous dormir ?
Julien Dandieu : La nuit prochaine...
Dominique : Il y a séance de nuit au parlement.
Julien Dandieu : Justement !

  • Dominique s'inquiète de l'emploi du temps surchargé de Julien Dandieu.
  • Claude Rich et Alain Delon, La Race des seigneurs (1974), écrit par Pierre-Granier Deferre


Julien Dandieu : Est-il vrai, mon cher président, que vous accepteriez de reprendre les finances ?
Président Renard : Bof ! Le franc est malade et moi aussi. Et puis je suis fatigué... Vous comprenez. Quand les caisses sont vides, on appelle des paysans comme moi pour lancer un emprunt soi-disant exonéré d'impôts. Quand ça va mieux, on nous renvoie et on appelle des technocrates qui ne savent rien d'autre que ce que vomissent les cartes perforées de leurs ordinateurs. Ah, non, moi c'est fini !

  • Julien va voir le président Renard, âgé mais encore très informé.
  • Alain Delon et Louis Seigner, La Race des seigneurs (1974), écrit par Pierre-Granier Deferre


Julien Dandieu : Renée ! Vous êtes la seule à pouvoir fléchir Savarin. La seule à lui faire comprendre que votre mari m'aurait suivi.
Renée Vibert : Vous savez bien que c'est faux ! Il n'aurait pas refait cette erreur !
Julien Dandieu : Il n'y a que vous et moi pour savoir que c'est faux.
Renée Vibert : Vous voulez que je fasse parler un mort ?
Julien Dandieu : Oui !
Renée Vibert : Vous voulez que je le fasse mentir ?
Julien Dandieu : Oui !
Renée Vibert : Vous êtes de la race des pires !
Julien Dandieu : Non, de la race des seigneurs, il faut bien qu'il y en ait ! L'histoire ne frappe pas deux fois et aujourd'hui elle est là à ma porte !
Renée Vibert : Quelle éloquence avec ça !

  • Julien demande à Renée, la veuve du fondateur du parti, d'intervenir pour fléchir un responsable du parti qui menace de faire sécession si Julien se rallie au gouvernement.
  • Alain Delon et Jeanne Moreau, La Race des seigneurs (1974), écrit par Pierre-Granier Deferre