La Peau de chagrin

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Illustration d'Adrien Moreau.

La Peau de chagrin est un roman fantastique de l'écrivain français Honoré de Balzac paru en 1831.

Citations[modifier]

Quand vous entrez dans une maison de jeu, la loi commence par vous dépouiller de votre chapeau. Est-ce une parabole évangélique et providentielle ? N'est-ce pas plutôt une manière de conclure un contrat infernal avec vous en exigeant je ne sais quel gage ? Serait-ce pour vous obliger à garder un maintien respectueux devant ceux qui vont gagner votre argent ? Est-ce la police tapie dans tous les égouts sociaux qui tient à savoir le nom de votre chapelier ou le vôtre, si vous l'avez inscrit sur la coiffe ? Est-ce enfin pour prendre la mesure de votre crâne et dresser une statistique instructive sur la capacité cérébrale des joueurs ? Sur ce point l'administration garde un silence complet. Mais sachez-le bien, à peine avez-vous fait un pas vers le tapis vert, déjà votre chapeau ne vous appartient pas plus que vous ne vous appartenez vous-même : vous êtes au jeu, vous, votre fortune, votre coiffe, votre canne et votre manteau.
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1974, Le Talisman, p. 21-22


Vous êtes-vous jamais lancé dans l'immensité de l'espace et du temps, en lisant les œuvres géologiques de Cuvier ? Emporté par son génie, avez-vous plané sur l'abîme sans bornes du passé comme soutenu par la main d'un enchanteur ?
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1974, Le Talisman, p. 47


Lord Byron a bien reproduit par des mots quelques agitations morales ; mais notre immortel naturaliste a reconstruit des mondes avec des os blanchis, a rebâti comme Cadmus des cités avec des dents, a repeuplé mille forêts de tous les mystères de la zoologie avec quelques fragments de houille, a retrouvé des populations de géants dans le pied d'un mammouth.
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1974, Le Talisman, p. 47


Cuvier n'est-il pas le plus grand poète de notre siècle ?
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1974, Le Talisman, p. 47


SI TU ME POSSÈDES, TU POSSÉDERAS TOUT,
MAIS TA VIE M'APPARTIENDRA. DIEU L'A
VOULU AINSI. DÉSIRE, ET TES DÉSIRS
SERONT ACCOMPLIS. MAIS RÈGLE
TES SOUHAITS SUR TA VIE.
ELLE EST LÀ. À CHAQUE
VOULOIR JE DÉCROÎTRAI
COMME TES JOURS.
ME VEUX-TU ?
PRENDS. DIEU
T'EXAUCERA.
SOIT !

  • Inscription figurant en français et en arabe sur la peau de chagrin.
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1974, Le Talisman, p. 60


Le despotisme fait illégalement de grandes choses, la liberté ne se donne même pas la peine d'en faire légalement de très petites.
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Le Livre de Poche, coll. « Les Classiques de Poche », 1995, p. 125


La clef de toutes les sciences est sans contredit le point d'interrogation, nous devons la plupart des grandes découvertes au : Comment ? et la sagesse dans la vie consiste peut-être à se demander à tout propos : Pourquoi ?
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1974, L'Agonie, p. 339


Il ne voulait plus être chargé de lui-même.
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1974, L'Agonie, p. 356


Citations à propos du roman[modifier]

Dans ce livre il y a toute une époque.
  • La Peau de chagrin (1831), Honoré de Balzac, éd. Gallimard, coll. « Folio », 1974, Introduction par Philarète Chasles, p. 409