La Madeleine Proust à Paris

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Madeleine Proust à Paris est un spectacle imaginé par Laurence Sémonin qui met en scène une franc-comtoise qui raconte sa vie et les cancans de sa région.

Citations remarquables[modifier]

Il paraît que le théâtre, c'est ouvert à guichet fermé, dites !
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


Vous l'avez déjà vue, non ? (...) Parce qu'il y en a qui ne savent même pas ce qu'ils viennent voir !
  • En discutant avec le public.
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


Il y a la nièce à Gugu qui a passé ce matin avec sa tante. Elle est handicapée, dit ! Enfin pas beaucoup, mais elle y est quand même ! Alors elle dit sa tante quand elle a ses règles, ce inondation, ça fait peur !
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


Ah mais, sa femme la Thérèse disait tout le temps « quand l'un de nous deux mourra, je serai inconsolable ! »
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


Il est payé pour faire des trous dans ses poches ! La Paulette, elle dit qu'il a de la chance d'avoir eu un père qu'est né avant lui !
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


On en voit des drôles ici, et puis des drôles qui ne nous font pas rire !
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


Sa mère, elle en a bavé, dit ! Huit gosses, deux morts-nés puis 32 bêtes.
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


J'allume le poste, je me rappelle, : Coluche est mort ! Ah ça a fait comme pour Kennedy au poste.
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


Quand on voit c’qu'on voit, et quand on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense et pis d’ne rien dire !
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin


Elle te ferait du bouillon gras avec une pierre ponce.
  • Laurence Semonin, La Madeleine Proust à Paris (1988), écrit par Laurence Semonin