Léonora Miano

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léonora Miano

Léonora Miano, née le à Douala (Cameroun), est une écrivaine franco-camerounaise d'expression française. Elle fut Lauréate du Grand prix littéraire de l'Afrique noire en 2011.


La saison de l'ombre, 2013[modifier]

Le rêve est un voyage en soi, hors de soi, dans la profondeur des choses et au-delà.
  • La saison de l'ombre, Léonora Miano, éd. Grasset & Fasquelle, coll. « Pocket », 2013  (ISBN 978-2-266-24877-8), p. 15


Il est dangereux de répondre à un appel dont on ne sait, avec certitude, de qui il émane.
  • La saison de l'ombre, Léonora Miano, éd. Grasset & Fasquelle, coll. « Pocket », 2013  (ISBN 978-2-266-24877-8), p. 21


Révéler son nom à quelqu'un, c'est lui confier une part précieuse de soi-même, se dénuder devant lui.
  • La saison de l'ombre, Léonora Miano, éd. Grasset & Fasquelle, coll. « Pocket », 2013  (ISBN 978-2-266-24877-8), p. 81


Tout ce qui vit abrite un esprit. Tout ce qui vit manifeste la divinité.
  • La saison de l'ombre, Léonora Miano, éd. Grasset & Fasquelle, coll. « Pocket », 2013  (ISBN 978-2-266-24877-8), p. 118


Ce qui existe naturellement ne devient bon ou mauvais qu'au contact d'une volonté.
  • La saison de l'ombre, Léonora Miano, éd. Grasset & Fasquelle, coll. « Pocket », 2013  (ISBN 978-2-266-24877-8), p. 152


C'est d'être nommé qui fait exister ce qui vit.
  • La saison de l'ombre, Léonora Miano, éd. Grasset & Fasquelle, coll. « Pocket », 2013  (ISBN 978-2-266-24877-8), p. 153


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :