Kelly Marie Tran

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Kelly Marie Tran en 2017.

Kelly Marie Tran, de son vrai nom Loan Tran, est une actrice américaine d'origine vietnamienne née le 17 janvier 1989 à San Diego en Californie. Après plusieurs petits rôles, elle se fait connaître du grand public en 2017 en interprétant le personnage de Rose Tico dans le film Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi.

Citations de ses films[modifier]

Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi, 2017[modifier]

Voir le recueil de citations : Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi

Star Wars, épisode IX : L'Ascension de Skywalker, 2019[modifier]

Voir le recueil de citations : Star Wars, épisode IX : L'Ascension de Skywalker

Propos publics[modifier]

Tout au long de mon éducation, j'ai toujours senti que j'appartenais à deux mondes différents. Je suis née aux USA, mais mes parents sont nés au Vietnam et ils nous ont élevées, mes soeurs et moi, avec mes méthodes parentales de la culture vietnamienne. Donc une grande part de ce que je suis provient de ce que mes parents ont vécu dans ce pays. Une grande part de moi provient de ce que mes parents ont surmonté pour que je puisse me payer le luxe d'avoir un rêve.
  • (en) Growing up, I’ve always felt I was from two different worlds. I was born in the US, but my parents were born in Vietnam, and they raised my sisters and I with the parenting methods of the Vietnamese culture. So much of me is because of what my parents experienced in this country. So much of me is because of the things my parents overcame so that I could have the luxury of having a dream.
  • (en) « Kelly Marie Tran Promotes 'The Last Jedi' In Traditional Vietnamese Garb », Kelly Marie Tran (propos recueillis par Kimberly Yam) (trad. Wikiquote), Huffington Post (édition canadienne), 30 novembre 2017 (lire en ligne)


On m'avait lavé le cerveau jusqu'à me faire croire que mon existence était limitée par les frontières fixées par l'approbation d'une autre personne. On m'avait piégé jusqu'à me faire penser que mon corps ne m'appartenait pas, qu'il n'était beau que si quelqu'un d'autre le croyait, indépendamment de ma propre opinion. Je m'étais fait dire et répéter cela par tout le monde : par les médias, par Hollywood, par des entreprises qui profitaient de mes insécurités, qui me manipulaient pour que j'achète leurs vêtements, leur maquillage, leurs chaussures, afin de remplir un vide qui était entretenu avant tout par eux.
  • (en) I had been brainwashed into believing that my existence was limited to the boundaries of another person’s approval. I had been tricked into thinking that my body was not my own, that I was beautiful only if someone else believed it, regardless of my own opinion. I had been told and retold this by everyone: by the media, by Hollywood, by companies that profited from my insecurities, manipulating me so that I would buy their clothes, their makeup, their shoes, in order to fill a void that was perpetuated by them in the first place.
  • (en) « Kelly Marie Tran: I Won’t Be Marginalized by Online Harassment », Kelly Marie Tran (trad. Wikiquote), The New York Times, 21 août 2018 (lire en ligne)


La même société qui m'avait enseigné que certaines personnes étaient des héros, des sauveurs, héritiers de l'idéal de la Destinée manifeste, m'a appris que je n'existait qu'à l'arrière-pln de leurs récits, à leur faire les ongles, à diagnostiquer leurs maladies, à soutenir leurs amours, et - c'est sans doute ce qui a causé le plus de dégâts - à attendre qu'ils volent à mon secours.
Et, pendant longtemps, je l'ai cru.
  • (en) the same society that taught some people they were heroes, saviors, inheritors of the Manifest Destiny ideal, taught me I existed only in the background of their stories, doing their nails, diagnosing their illnesses, supporting their love interests — and perhaps the most damaging — waiting for them to rescue me.
    And for a long time, I believed them.
  • (en) « Kelly Marie Tran: I Won’t Be Marginalized by Online Harassment », Kelly Marie Tran (trad. Wikiquote), The New York Times, 21 août 2018 (lire en ligne)


Je veux vivre dans un monde où les enfants de couleur ne passent par leur adolescence tout entière à vouloir être blancs. Je veux vivre dans un monde où les femmes ne font pas l'objet d'un examen constant de leur apparence, de leurs actions, ou de leur existence en général. Je veux vivre dans un monde où les gens de toutes races, de toutes religions, de toutes les classes socio-économiques, de toutes orientations sexuelles, de toutes identités de genres et de tous les degrés de validité sont vues comme ce qu'elles ont toujours été : des êtres humains.
C'est le monde où je veux vivre. Et c'est le monde que je continuerai à élaborer.
  • (en) I want to live in a world where children of color don’t spend their entire adolescence wishing to be white. I want to live in a world where women are not subjected to scrutiny for their appearance, or their actions, or their general existence. I want to live in a world where people of all races, religions, socioeconomic classes, sexual orientations, gender identities and abilities are seen as what they have always been: human beings.
    This is the world I want to live in. And this is the world that I will continue to work toward.
  • (en) « Kelly Marie Tran: I Won’t Be Marginalized by Online Harassment », Kelly Marie Tran (trad. Wikiquote), The New York Times, 21 août 2018 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :