Kaamelott : Premier Volet/Dialogues

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Article principal : Kaamelott : Premier Volet

Citations tirées de dialogues dans le film Kaamelott : Premier Volet.


Alzagar : Non ! Je sais, je sais ! C'est dur, c'est dur, c'est vrai, c'est très dur. Il s'agit d'un geste fort, personne ne le contestera, mais qui a pour vertu de démontrer une solide détermination, d'une part, et d'autre part, une totale inflexibilité. Qu'est-ce qu'il y a dans la cale ? [menace un marin avec une dague]
un marin : Des dattes. [Alzagar donne un coup de la crosse de sa dague sur la tête du marin]
Alzagar : Alors, je vais être honnête avec vous, je ne suis pas friand de voyages nautiques. Rien qu'à l'idée de me farcir onze jours de mer à vous courir après pour des dattes…

  • Juste après qu'Alzagar tue le capitaine d'un frêle esquif
  • Guillaume Gallienne, Kaamelott : Premier Volet (juillet 2021), écrit par Alexandre Astier


Alzagar : Aaah Cité ! Impétueux quadrillage. Où donc demeures-tu audacieux architecte ? Tu vas me dire ce que tu as foutu de ce mec ou il faut que je te perce la gorge ? [Plusieurs lames sortent de leur fourreau]
Quarto : Si j'dis ça m'dit rien, c'est que ça m'dit rien. Note bien, Si ça me disais, j't'enverrais chier tout pareil. Tu vois, ch'uis honnête. Alors maintenant, toi et tes acrobates, vous remontez dans votre barquette et vous décarrez ! [Les interlocuteurs sont circonspects]
Quarto : Il vous faut du bâton dans la gueule pour amorcer le mouvement ?

  • Guillaume Gallienne, Clovis Cornillac, Kaamelott : Premier Volet (juillet 2021), écrit par Alexandre Astier


Dame Séli : Qu'est-ce que c'est que ça ?
Fraganan : Une bassine… qu'utilise mon beau-père pour faire ses bains de pieds. Désolée, y'a qu'avec ça que ça marche.
Dame Séli : Y'a qu'avec ça que quoi marche ? [Fraganan met de l'eau dans la bassine]
Elias de Kelliwic'h : Hydromancie.
Calogrenant : Hydro-quoi ?
Elias de Kelliwic'h : -mancie. La divination dans la flotte. [Fraganan jette l'eau de la bassine par terre]
Fraganan : Voilà ! [Tout le monde sauf Léodagan s'approche de la bassine]
Dame Séli : Qu'est-ce qu'on regarde ?
Calogrenant : Mais si, il y a quelque chose au fond là…
Léodagan : De la merde ?
Calogrenant : Ça fait comme des traces.
Léodagan : Des traces de merde ?
Elias de Kelliwic'h : Dites-nous ce que vous y voyez, vous. C'est ça qui compte.
Fraganan : Le fils Pendragon en chemin pour la Bretagne. Voilà ce que j'y vois… En provenance du sud.
Dame Séli : Sans vouloir vexer, voir « le retour du fils Pandragon en provenance du sud » là, faut avoir sacrément les globes alignés.
Fraganan : Vous n'êtes pas obligés de me croire.
Léodagan : Encore heureux !

  • Joëlle Sevilla, Marie-Christine Orry, Bruno Fontaine, Stéphane Margot, Lionnel Astier, Kaamelott : Premier Volet (juillet 2021), écrit par Alexandre Astier


Wulfstan : Khamelout et peuple saxon adressent khondoléances… euh… à vous et à votre fille.
Guethenoc : Ah mais… ça n'est pas ma fille. Ça, c'est ma femme… Enfin la neuve. La neuve, enfin la nouvelle, quoi.
Roparzh : Bé voilà.
Ffraid : Quoi voilà ?
Belt : Vous vous êtes remarié trop vite.
Ffraid : …S'est remarié trop vite pour qui ? De quoi ça se mêle ?
Roparzh : Que ça se mêle qu'on passe pour des pitres.
Ffraid : Dans l'agriculture, si on n'est pas en couple, c'est trop dur.
Guethenoc : Voilà. Quand on veut travailler un peu bien évidemment, hein. Pour ceux qui se grattent les parties du matin au soir sur leur tas de foin, le célibat a moins d'répercussions !
Roparzh : On se gratte peut-être les oreilles, mais on dors sur nos deux parties.
Guethenoc : Ah ouais ! [Guethenoc ouvre l'urne funéraire de sa première femme et asperge de cendres Roparzh et Belt]

  • Jehnny Beth, Serge Papagalli, Gilles Graveleau, Luna Karys, François Morel, Kaamelott : Premier Volet (juillet 2021), écrit par Alexandre Astier


Le roi burgonde : Qu'est-ce à dire qu'est ceci ? […] Troupaskaïa ?
Léodagan : Faut voir.

  • Guillaume Briat, Lionnel Astier, Kaamelott : Premier Volet (juillet 2021), écrit par Alexandre Astier


Arthur : Bon ! Vous faites deux cents pas sur le chemin, puis vous montez la garde au cas où quelqu'un approche.
Karadoc : Approche sur le chemin ? [Arthur est interloqué]
Arthur : Vous faites deux cents pas sur le chemin […] et vous montez la garde.
Perceval : Et si y'a personne qui approche, on revient ? [Arthur est interloqué]
Arthur : Non, vous montez la garde […] au cas où quelqu'un approche.
Karadoc : Et si y'a personne ?
Arthur : Si y'a personne, euh… Tant mieux, vous montez la garde
Karadoc : Ouais, ça change rien…
Perceval : Si y'a personne, on monte la garde ici, non ?
Arthur : Non. Vous faites deux cents pas sur le chemin d'abord.
Perceval : Ah oui. J'croyais que c'était au cas où quelqu'un approche.
Karadoc : Et s'il a a un de nous deux qui reste là, on fait comment ?
Arthur : Non ! Il n'y a personne qui reste là. Vous faites deux cents pas sur le chemin.
Karadoc : Ah d'accord !
Arthur : …Et vous montez la garde.
Perceval : Au cas où quelqu'un approche.
Arthur : Au cas où… Oui… Mais de toute façon vous montez la garde. Si personne approche, vous montez la garde quand même, vous revenez pas. […]
Perceval : D'accord.
Arthur : Allez-y ! [Perceval s'éloigne et Karadoc reste sur place]
Arthur : Et b'en ?
Karadoc : Vous préférez que je commence ? Moi, ça m'est égal, hein.
Arthur : Vous faites deux cents pas sur le chemin. [Perceval revient]
Karadoc : Ah ! Mais en même temps !
Arthur : Voilà.
Perceval : Et une fois qu'on a fait les deux cents pas, […]
Arthur : Voilà.
Perceval : on revient.
Arthur : Voi… Non, vous montez la garde !
Perceval : Ah, c'est ça ! Et si personne approche, on fait deux cents pas de plus et ainsi de suite jusqu'à la mer. [Arthur est dépité, il se retourne et s'éloigne]

  • Alexandre Astier, Jean-Christophe Hembert, Franck Pitiot, Kaamelott : Premier Volet (juillet 2021), écrit par Alexandre Astier