Joyce Carol Oates

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joyce Carol Oates (2014).

Joyce Carol Oates, née 16 juin 1938 à Lockport dans l'État de New York, est une femme de lettres américaine, à la fois poétesse, romancière, nouvelliste, dramaturge et essayiste. Elle a également publié plusieurs romans policiers sous les pseudonymes Rosamond Smith et Lauren Kelly.

Marya, une vie[modifier]

Ce fut une nuit de rêves chaotiques entrecoupée de voix inconnues, où la pluie tambourinait sur le toit goudronné. Avant de s'éveiller Marya vit entre ses paupières la forme vacillante de sa mère dans l’embrasure de la porte ; elle entendait un chuchotement rauque — pas de mots distincts, seulement des sons. La respiration sifflante de colère de sa mère. Les sanglots. Les quintes de toux.
  • Incipit.
  • Marya, une vie (1988), Joyce Carol Oates (trad. Anne Rabinovitch), éd. Stock, coll. « La cosmopolite », 2012  (ISBN 978-2-234-07114-8), p. 11


Les Chutes[modifier]

A ce moment-là inconnu, anonyme, l'individu qui devait se jeter dans les Horseshoe Falls apparut au gardien du pont suspendu de Goat Island vers 6h15 du matin. Il serait le premier visiteur de la journée.

Si j'ai compris tout de suite ? Pas vraiment. Mais avec le recul, oui, j'aurais dû savoir. J'aurais peut-être pu le sauver.

  • Incipit.
  • Les Chutes, Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban), éd. Philippe Rey, 2005  (ISBN 2-84876-034-6), p. 17


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :