José Antonio Primo de Rivera

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
José Antonio Primo de Rivera (1934).

José Antonio Primo de Rivera y Sáenz de Heredia (Madrid, 24 avril 1903 - Alicante, 20 novembre 1936) est un homme politique espagnol, créateur de la Phalange espagnole, un parti national-syndicaliste. Il est mort exécuté le 20 novembre 1936 à Alicante.

Citations[modifier]

L'attitude dubitative et le sens de l'ironie dont ne se départissent jamais ceux d'entre nous qui ont quelque curiosité intellectuelle, nous rendent incapables de lancer les cris vigoureux et infaillibles que l'on attend des meneurs de masses.
Plaise à Dieu que mon sang soit le dernier sang espagnol versé dans des discordes civiles. Plaise à Dieu que le peuple espagnol, si riche en qualités dignes d’être aimées, trouve dans la paix, la Patrie, le Pain et la Justice [...]. Que notre Seigneur accepte ma mort en sacrifice pour compenser en partie ce qu’il y a eu d’égoïsme et de vain dans ma vie. Je pardonne de toute mon âme à tous ceux qui ont pu me faire du tort ou m’offenser, sans aucune exception et je prie que tous ceux auxquels je dois la réparation d’un dommage grand ou petit me pardonnent [...]. Je veux être enterré conformément au rite de la religion Catholique, Apostolique et Romaine, que je pratique, en terre bénite et sous la protection de la Croix.
  • « Testamento (18 novembre 1936) », dans Escritos y Discursos. Obras Completas (1922-1936), José Antonio Primo de Rivera (trad. Arnaud Imatz), éd. Instituto de Estudios Políticos, 1976, p. 1097


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :