John Milton

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John Milton.

John Milton (1608-1674) est un poète et pamphlétaire anglais.

Le Paradis perdu (Paradise Lost), 1667 et 1674[modifier]

L’esprit est à soi-même sa propre demeure, il peut faire en soi un ciel de l’enfer, un enfer du ciel.


[…], régner est digne d’ambition, même en enfer ; mieux vaut régner en enfer que servir le ciel.
  • Le Paradis perdu (1667 et 1674), John Milton (trad. François-René de Chateaubriand), éd. Renault et Cie, 1861, Livre premier, p. 8 (texte intégral sur Wikisource)


Celui qui a vaincu par la force, n’a vaincu qu’à moitié son ennemi.
  • Le Paradis perdu (1667 et 1674), John Milton (trad. François-René de Chateaubriand), éd. Renault et Cie, 1861, Livre premier, p. 17 (texte intégral sur Wikisource)
[…], la paix ne corrompt pas moins que la guerre ne dévaste.
  • Le Paradis perdu (1667 et 1674), John Milton (trad. François-René de Chateaubriand), éd. Renault et Cie, 1861, Livre onzième, p. 264 (texte intégral sur Wikisource)


Samson agoniste (Samson Agonistes), 1671[modifier]

Samson : […] chez les nations où la corruption est entrée, et que le vice a précipitées dans la servitude, quoi de plus commun que de préférer l’esclavage à la liberté : l’esclavage avec le bien-être, à la liberté qui exige la valeur ; […]
  • Samson agoniste (1671), John Milton (trad. Joseph d’Avenel), éd. Jacques Lecoffre, 1860, p. 19


Signature de Milton.

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :