Jean-Louis Guez de Balzac

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nuvola apps important.svg Cet article ou section d'article manque de sources depuis le vendredi 4 août 2017.
Vous pouvez contribuer à l'améliorer en ajoutant des références aux citations.
Toute citation non référencée sera, à terme, enlevée de Wikiquote en accord avec la charte.
Jean-Louis Guez de Balzac.

Jean-Louis Guez de Balzac, né à Angoulême le 31 mai 1597 et mort à Angoulême le 8 février 1654, est un écrivain libertin français, très réputé en son temps pour la qualité de sa prose, qui apparaît notamment dans ses Lettres. Son art de la satire mordante éclate dans Le Prince, pseudo-éloge de Louis XIII.

Divers[modifier]

L'utilité publique se fait souvent du dommage des particuliers.
  • « Le Prince » (1631), ch. XVII, dans Œuvres de J.-L. de Guez sieur de Balzac, Jean-Louis Guez de Balzac, éd. Jacques Lecoffre et Cie, 1854, t. 1, p. 99


Le venin guerit en quelque rencontre, &, en ce cas-là, le venin n'est pas mauvais
  • « Les oeuvres de Monsieur de Balzac » (1658), Discours VI, dans Aristippe, ou De la cour, Jean-Louis Guez de Balzac, éd. Lovis Billaine, 1665, t. 2, p. 174


Il n'y a personne qui soit tenu d'être habile; mais il n'y en a point qui ne soit obligé d'être Bon.
  • « Les oeuvres de Monsieur de Balzac » (1658), Discours VII, dans Aristippe, ou De la cour, Jean-Louis Guez de Balzac, éd. Lovis Billaine, 1665, t. 2, p. 179


La solitude est certainement une belle chose, mais il y a plaisir d'avoir quelqu'un qui sache répondre, à qui on puisse dire de temps en temps, que c'est une belle chose.
  • « Entretiens » (1658), XVIII, dans Les plaisirs de la vie retirée, Jean-Louis Guez de Balzac, éd. Daniel Elzevier, 1663, p. 62


Socrate Chrétien (1662)[modifier]

Socrate chrestien par le Sr De Balzac et autres œuvres du mesme Autheur (1662), Amsterdam, Pluymer.

Il n'y a point d'enfants que nous aimions davantage que ceux qui naissent de notre esprit, et desquels nous sommes père et mère tout ensemble.
Un peu d'esprit et beaucoup d'autorité, c'est ce qui a presque toujours gouverné le monde.
Dieu est le poète et les hommes ne sont que les acteurs.
Rien n'est si voisin du haut style que le galimatias: le ridicule est une des extrémités du subtil.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :