Jean-François Beauchemin

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Beauchemin au salon du livre de Montréal en 2018.

Jean-François Beauchemin, né à Drummondville, au Québec, en 1960, est un écrivain québécois.

Citations[modifier]

Le Jour des corneilles, 2004[modifier]

Nous logions, père et moi, dans une cabane de billes érigée ci-devant le grand hêtre.
  • Premières phrases du roman.
  • Le Jour des corneilles (2004), Jean-François Beauchemin, éd. Libretto, 2013, p. 9


(...) lorsqu'il était entièrement éveillé et même affairé à besognes, père recevait parfois en rêvement la visite de gens qui lui faisaient la conversation, à laquelle il rétorquait avec des mots que je ne lui connaissais guère coutumièrement. Plus alarmants étaient les grognements, gesticulades et agitations de démoniaque accompagnant alors son parler. Mais le pire résidait ailleurs. En effet, les gens de père, quand ils s'emparaient de lui, le forçaient aux actes et missions les plus insensés. Père, comme sous l'empire de quelque magie désastreuse, formait dès lors l'ambition d'exaucer ses gens, ce qui le menait, Monsieur le juge, au-delà des limites raisonnables de l'agissement humain.
  • Le Jour des corneilles (2004), Jean-François Beauchemin, éd. Libretto, 2013, p. 13


Père, toi qui vécus, dis-moi : sous cieux et sur Terre, qui sommes-nous véritablement ? Oui, quelle sorte de bête est donc l'humanité ? Et d'où vient que, lorsque les soirs paraissent, notre casque s'embue de la songerie de ces choses-là, ci-devant l'immensité nombreuse des astres en cieux ?
  • Questions du jeunenarrateur à son père.
  • Le Jour des corneilles (2004), Jean-François Beauchemin, éd. Libretto, 2013, p. 25


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :