Jasper Fforde

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jasper Fforde (2012).

Jasper Fforde (né à Londres le 11 janvier 1961) est un écrivain britannique.

Son œuvre la plus connue est la série Thursday Next (que l'on peut traduire par Jeudi Prochain), nom de l'héroïne, inspectrice des opérations spéciales littéraires. Ces aventures prennent place dans un monde loufoque, une uchronie où la littérature est très prisée (entre autres). On peut classer ces romans dans le genre « light fantasy » dans la mesure où l'humour décalé en est l'ingrédient dominant.

Délivrez-moi ! (2002)[modifier]

Bowdleriseurs : groupe de fanatiques qui cherchent à expurger tous les textes existants. Nommés ainsi d'après Thomas Bowdler qui voulait faire de Shakespeare une "lecture familiale" en coupant certaines répliques ; il croyait que ce faisant, "le génie transcendantal du poète brillerait indiscutablement d'un plus grand éclat".
Le chat de l'autorité unitaire de Warrington


Blourde : terme utilisé pour désigner un trou narratif dans le tissu d'un récit, qui rend celui-ci invraisemblable à première vue. Une blourde accidentelle peut n'occasionner aucun dégât pendant des millions de lectures, puis soudain, la narration peut prendre une tournure tout à fait catastrophique.
Le chat de l'autorité unitaire de Warrington


Saute-Pages : personnage sorti de son livre et circulant dans le contexte (plus rarement dans le récit même) d'un autre livre. Un Saute-Pages peut être perdu, en vacances, participant au Programme d'Echange de Personnages ou bien un malfaiteur qui nourrit un dessein criminel.
Le chat de l'autorité unitaire de Warrington


Croître pour croître est la philosophie du cancer.


J'étais contente d'avoir assisté seulement à la mort de papa, et pas à la fin de sa vie, puisque visiblement les deux n'étaient pas liées.


Entre Goliath, Aornis et Lavoisier qui veulent ta peau, l'ici et maintenant n'est pas l'endroit idéal pour toi.


Le Puits des histoires perdues, 2003 (trad. 2006)[modifier]

— Comment c'est, d'être vieille ? demande ibb, examinant de près les plis roses dans la peau de mamie.
— C'est l'adolescence de la mort, dit mamie.

  • Le Puits des histoires perdues, Jasper Fforde (trad. Roxane Azimi), éd. 10/18, 2006, p. 50


Si une pensée lui traversait l'esprit, ce serait le trajet le plus court de l'histoire.
  • Le Puits des histoires perdues, Jasper Fforde (trad. Roxane Azimi), éd. 10/18, 2006, p. 53


— Vous avez des centaures par ici ?
— Oui, et des satyres, des troglodytes, des chimères, des elfes, des fées, des dryades, des sirènes, des Martiens, des korrigans, des gobelins, des harpies, des Daleks, des Trolls...en veux-tu en voilà.

  • Le Puits des histoires perdues, Jasper Fforde (trad. Roxane Azimi), éd. 10/18, 2006, p. 103


— Ne vous approchez pas trop [du Minotaure] [...]; ça fait bien cinq ans que je le nourris de yaourt et, pour ne rien vous cacher, il commence à se lasser.
— De yaourt ?
— Que je mélange avec un peu de son. L'alimenter en vierges grecques revenait beaucoup trop cher.

  • Le Puits des histoires perdues, Jasper Fforde (trad. Roxane Azimi), éd. 10/18, 2006, p. 108


— Je trouve qu'il y a beaucoup de bureaucratie. J'aurais cru qu'une fabrique de fiction était, par définition, plus libre et plus ouverte.
— Que diriez-vous, dans ce cas, des documents et essais ? Là-bas, les règles qui régissent le bon usage du point-virgule constituent plusieurs volumes à elles seules. Toute création humaine, mon petit, est porteuse de bureaucratie, d'erreur et de corruption dès son origine. Ça m'étonne que vous ne l'ayez pas encore compris.

  • Le Puits des histoires perdues, Jasper Fforde (trad. Roxane Azimi), éd. 10/18, 2006, p. 131-32


— Tu veux que je te fasse une omelette ?
— Avec plaisir
— Bon, alors, tu vas casser les œufs, les battre, me descendre la poêle et...

  • Le Puits des histoires perdues, Jasper Fforde (trad. Roxane Azimi), éd. 10/18, 2006, p. 180


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :