Jōchō Yamamoto

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yamamoto Tsunetomo

Jōchō Yamamoto, né Yamamoto Tsunetomo en 1659 et mort en 1719, était un samouraï du Domaine de Saga de la province de Hizen, vassal du daimyo Nabeshima Mitsushige, philosophe et écrivain japonais.

Hagakure (葉隠), 1709-1716[modifier]

Il semblerait que, quels que soient les dons personnels, quelle que soit la difficulté du problème, tout le monde puisse y apporter une solution grâce à une réflexion suffisamment longue et sérieuse. Tant que l'on fonde son raisonnement sur son « Moi », on est à la rigueur prudent et astucieux mais on n'est pas sage. Les êtres humains sont insensés et il leur est difficile de se départir de leur « Moi ». Malgré tout, un individu confronté à une situation ardue a de grandes chances de trouver une solution, s'il parvient à s'abstraire momentanément du problème, à se concentrer sur les « quatre vœux » et à abandonner son « Moi ».
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 10


Yagyu, le maître de la voie du sabre, auprès du Shogun Tokugawa disait : « je ne sais pas comment surpasser les autres. Tout ce que je sais, c'est comment me surpasser. » Il se disait : « je suis aujourd'hui bien meilleur qu'hier, demain je serai encore supérieur ».
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 21


« Je me porte garant de lui parce qu'il s'est un jour trompé. On ne peut accorder sa confiance à celui qui n'a jamais commis d'erreurs ».
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 23


Le Samourai valeureux ne pense pas en terme de victoire ou de défaite, il combat fanatiquement jusqu'à la mort. C'est seulement ainsi qu'il réalise sa destinée.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 25


Il existe ce que l'on appelle « l'attitude pendant l'orage ». Quand on est pris sous une averse soudaine, on peut, soit courir le plus vite possible, soit s'élancer pour s'abriter sous les avancées des toits des maisons qui bordent le chemin. De toutes façons, on sera mouillé.

Si on se préparait auparavant mentalement, à l'idée d'être trempé, on serait en fin de compte fort peu contrarié à l'arrivée de la pluie.

On peut appliquer ce principe avec profit dans toutes les situations.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 35


Celui qui a peu de connaissances devient vite prétentieux et se délecte à l'idée d'être considéré comme un homme compétent.

Ceux qui vantent leurs talents et s'estiment supérieurs à leurs contemporains seront inévitablement punis par quelque manifestation du Ciel.

Un homme qui ne sait pas se faire apprécier des autres ne sera d'aucune utilité à personne malgré sa haute compétence. Celui qui travaille âprement et sait rester modeste, qui se réjouit de la position subordonnée qu'il occupe tout en respectant ses pairs, sera grandement estimé.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 43


Nombreuses sont les personnes qui donnent des conseils, mais rares sont celles qui les reçoivent avec reconnaissance, et encore plus rares celles qui les suivent. Après l'âge de trente ans, l'homme devient en général imperméable aux conseils. Quand les conseils ne l'atteignent plus, il devient vite prétentieux et égoïste. Il ajoute, pour le reste de ses jours, l'impudence à la sottise, ce qui causera irrémédiablement sa perte. C'est pourquoi il est indispensable de découvrir quelqu'un capable de discernement, de se lier fortement à lui afin de recevoir son enseignement
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 46


L'intelligence n'est rien de plus que savoir s'entretenir de choses et d'autres avec autrui, avec en retour l'acquisition d'une sagesse infinie. La compassion consiste à agir pour le bien d'autrui en se comparant à lui et en le mettant à l'honneur. Le courage, c'est savoir serrer les dents. Il suffit de faire cela en toutes circonstances. Tout ce qui est au delà de ces trois vertus n'est pas utile à connaître.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 55


Une personne qui possède peu de connaissances se donne des airs de savant : c'est une question d'inexpérience. Quand quelqu'un possède bien quelque chose, cela ne se remarque pas dans son comportement : une telle personne est bien éduquée.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 60


En période de difficulté, ces faiblesses n'ont que peu d'occasion d'être satisfaites. Elles n'ont ainsi que des conséquences limitées. Mais quand les temps s'améliorent, la vie devient plus facile. Aussi ces trois défauts sont-ils susceptibles d'avoir des effets néfastes. Examinez de près la carrière des gens que vous connaissez. Dès qu'ils commencent à tâter du succès, ils sont enclins à être satisfaits d'eux-mêmes. Ils deviennent vite démesurément arrogants, et se laissent aller, de façon inadmissible, à un luxe impardonnable.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 61


En dernière analyse, la seule chose qui compte, c'est la résolution du moment. Un samourai prend une décision après l'autre, et l'ensemble remplit toute sa vie. Une fois qu'il a compris cette règle fondamentale, il n'a plus jamais à manifester d'impatience ni à rechercher autre chose que le moment présent. Son existence s'écoule tout bonnement, il se concentre sur ses résolutions.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 62


Il existe un dicton qui dit : « Lorsque l'eau monte, le bateau fait de même. » En d'autres termes, face aux difficultés, les facultés s'aiguisent. Il est vrai que les hommes courageux cultivent sérieusement leurs talents quand les difficultés auxquelles ils sont confrontés sont importantes. C'est une erreur impardonnable que de se laisser abattre par les épreuves.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 64


La dignité d'un être se mesure à l'impression extérieure qu'il donne. Il y a de la dignité dans l'effort et l'assiduité ; dans la sérénité et la discrétion. Il y a de la dignité dans l'observation des règles de conduite et dans la droiture. Il y a aussi de la dignité à serrer les dents et à garder les yeux ouverts. Toutes ces attitudes sont visibles de l'extérieur. Ce qui est capital, c'est d'agir toujours avec dignité et sincérité.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 67


Il arrive parfois qu'après avoir entendu dix ou vingt fois la même chose, on ait une intuition soudaine et que cette intuition transcende la signification habituelle.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 71


Si vous atteignez trop rapidement la gloire, les gens deviennnent vos ennemis et vous ne serez d'aucune utilité. Si vous vous élevez progressivement dans le monde, les gens seront vos alliés et vous serez heureux. À la longue, que vous ayez été rapide ou lent, dès lors que vous aurez acquis la compréhension des autres, rien ne vous menace plus. On dit que la chance qui nous est donnée par les autres est la plus sûre.
  • Hagakure (1709-1716), Jōchō Yamamoto (trad. M. F. Duvauchelle), éd. Guy Trédaniel Éditeur, 1984  (ISBN 978-2-85707-144-0), p. 102


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :