Jérôme Ferrari

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jérôme Ferrari

Jérôme Ferrari, né en 1968 à Paris, est un écrivain et traducteur français.

Le Sermon sur la chute de Rome[modifier]

Comme témoignage des origines — comme témoignages de la fin, il y aurait donc cette photo, prise pendant l'été 1918, que Marcel Antonetti s'est obstiné à regarder en vain toute sa vie pour y déchiffrer l'énigme de l'absence. On y voit ses cinq frères et sœurs poser avec sa mère. Autour d'eux, tout est d'un blanc laiteux, on ne distingue ni sol ni murs, et ils semblent flotter comme des spectres dans la brume étrange qui va bientôt les engloutir et les effacer.

  • Incipit
  • Le Sermon sur la chute de Rome, Jérôme Ferrari, éd. Actes Sud, coll. « Babel », 2012  (ISBN 978-2-330-02280-8), p. 13


Libero avait fini par trouver ses propres raisons de detester Paris pour lesquelles il n'était nullement redevable à Matthieu. Et c'est ainsi que, chaque soir et chaque matin, dans un wagon bondé de la ligne 4, ils communiaient côte à côte dans une amertume sans remède qui n'avait pas pourtant pour eux le même sens.

  • Le Sermon sur la chute de Rome, Jérôme Ferrari, éd. Actes Sud, coll. « Babel », 2012  (ISBN 978-2-330-02280-8), p. 60


Et toute cette débauche de moralisme était de surcroît au service d'une ambition parfaitement cynique, il était absolument manifeste que l'Université n'était pour lui qu'une étape nécessaire mais insignifiante sur un chemin qui devait le mener vers la consécration des plateaux de télévision où il avilirait publiquement, en compagnie de ses semblables, le nom de la philosophie, sous l’œil attendri des journalistes incultes et ravis, car le journalisme et le commerce tenaient maintenant lieu de pensée, Libero ne pouvait plus en douter, et il était comme un homme qui vient juste de faire fortune, après des efforts inouïs, dans une monnaie qui n'a plus cours.

  • Le Sermon sur la chute de Rome, Jérôme Ferrari, éd. Actes Sud, coll. « Babel », 2012  (ISBN 978-2-330-02280-8), p. 61


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :