Ira Levin

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ira Levin (1929-2007) est un auteur américain de science-fiction.

Un bonheur insoutenable (1971)[modifier]

– Tu étais vivant, tu ressentais quelque chose. Et n'importe quel sentiment vaut mieux que pas de sentiment du tout.
  • Un bonheur insoutenable, Ira Levin (trad. Franck Straschitz), éd. Robert Laffont, 1971, partie Deuxième partie : L'éveil, chap. 1, p. 63


Copeau : Pourquoi la Famille ne peut-elle pas prendre ses décisions elle-même ? demanda Copeau.
Wei mâcha et avala.
Wei : Parce qu'elle n'en est pas capable. Pas capable de le faire raisonnablement, pour être plus précis. Si elle n'est pas traitée, elle est... bon, vous en avez eu un échantillon sur votre île : mesquine, stupide et agressive, motivée avant tout par des considérations égoïstes. Et par la peur.
  • Un bonheur insoutenable, Ira Levin (trad. Franck Straschitz), éd. Robert Laffont, 1971, partie Quatrième partie : Le retour, chap. 4, p. 295-296


Copeau : Il était constamment reprogrammé, l'aurais-tu oublié ? Et si je l'avais arrêté, pour le reprogrammer réellement – je ne vois pas comment, d'ailleurs, mais admettons-le – cela aurait, tôt ou tard, tourné de la même façon. Le même Wei. Ou un autre, moi, peut-être. Quel plaisir de le posséder : voilà ses dernières paroles. Tout le reste n'était que rationalisation.
  • Un bonheur insoutenable, Ira Levin (trad. Franck Straschitz), éd. Robert Laffont, 1971, partie Quatrième partie : Le retour, chap. 6, p. 323