Inspiration

Citations « Inspiration » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
L'Inspiration de saint MatthieuLe Caravage (1602)

L' inspiration désigne l'enthousiasme créateur de l'artiste.

Enseignement[modifier]

Cours de littérature européenne[modifier]

Vladimir Nabokov, Littératures, 1941-1958[modifier]

Le passage du stade de dissociation au stade d'association est marqué par une sorte de frisson spirituel qu'on baptise du terme très vague d' inspiration.

  • Littératures (1980), Vladimir Nabokov (trad. Hélène Pasquier), éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 2010, partie Littératures I, L'Art de la littérature et le bon sens, p. 492


Littérature[modifier]

Critique[modifier]

Cécile Guilbert, Les ruses du professeur Nabokov, 2010[modifier]

Ce « ronronnement suprême de plaisir produit par l'impact d'une pensée voluptueuse qui est une autre façon de définir l'art authentique », Nabokov le nomme aussi « frisson ». A cet égard, ne jamais oublier que le mot se dit en italien capriccio, d'où « caprice », fantaisie, liberté. L'inspiration de l'écrivain ? Une « sorte de frisson spirituel », un « frisson de sauvage magie ». La lecture ? « S'il entend réellement baigner dans la magie d'un livre de génie, le lecteur avisé le lira non pas avec son coeur, non pas avec son esprit, mais avec sa moelle épinière : c'est là que se produit le frisson révélateur... »

  • Littératures (1980), Vladimir Nabokov, éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 2010, Préface de Cécile Guilbert — Les ruses du professeur Nabokov, p. XXX


Roman[modifier]

Charles Robert Maturin, Melmoth — L'homme errant, 1820[modifier]

J'étais amateur de musique ; je chantais souvent involontairement pendant l'office ; ma voix était belle, et ma profonde mélancolie lui donnait une expression peu ordinaire : ils en profitèrent pour m'assurer que mes chants étaient comme inspirés.


Anne F. Garréta, La Décomposition, 1999[modifier]

L'art réside dans l'invention concertée et systématique de règles nouvelles, et non dans notre soumission à un code ordinaire des passions ou de l'imitation qui a un nom vulgaire « inspiration » et n'excède jamais le degré de subtilité d'une simple signalétique.

  • La Décomposition, Anne F. Garréta, éd. Grasset (Le Livre de Poche), 1999, p. 23


Musique[modifier]

Propos de compositeurs[modifier]

Propos rapportés de Gilbert Amy, 1976[modifier]

C'est que l'on avait, trop facilement et trop rapidement, confondu rigueur et ascèse, abstraction et sécheresse, logique déductrice et absence d'imagination. De cette confusion mentale, l'inévitable contrepoint - et contrepoids ! -, lamentable de fadeur, où laxisme d'écriture devient inspiration, « spontanéisme », est synonyme de sensibilité, où véhémence égale puissance, cosmopolitisme des gestes sonores égale invention.

  • « Sur certains aspects du langage musical d'aujourd'hui », Gilbert Amy (1976), dans Amy...d'un espace déployé, Pierre Michel, éd. Millénaires III, 2002, p. 107


Philosophie[modifier]

Gaston Bachelard, L'Air et les Songes, 1943[modifier]

Pour comprendre Blake, il faut que le lecteur s'apprenne à alerter tous les muscles du corps, et qu'il y joigne essentiellement à l'effort un souffle, un souffle de colère. Il arrivera ainsi à donner son vrai sens à ce qu'on pourrait appeler pour caractériser l'inspiration blakienne : l'inspiration rauque.

  • L'Air et les Songes — Essai sur l'imagination du mouvement (1943), Gaston Bachelard, éd. Le Livre de Poche, coll. Biblio Essais, 1992 (ISBN 978-2-253-06100-7), partie VI, chap. II. « La poétique des ailes », p. 105



Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Article sur Wikipedia.