Ibn Al-Roumi

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ibn Al-Roumi, ou Abou el-Hassan Ali ben Abbas ar-Roumi, surnommé ibn ar-Roumi car son père était chrétien, est un poète arabe chiite né en 836 et mort en 896, à Bagdad.

Poésie[modifier]

Citations rapportées[modifier]

Je l'ai étreinte,
Et mon âme, après cela,
La désirait encore.
Et pourtant, qu'y a-t-il
Qui rapproche plus que l'étreinte ?
Et j'ai baisé sa bouche
pour étancher ma soif,
Mais ce qu'elle y goûtait,
N'a fait que l'enflammer.
Ah ! La fièvre de mon cœur
Ne saurait être coupée
Tant que nos deux âmes
Ne seront pas compénétrées.

  • Festins amoureux ou le Mythe du cœur mangé, Marie-France Gibert-Baillet, éd. Société des Écrivains, 2014  (ISBN 978-2-342-01878-3), p. 70