Histoire de l'art

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'histoire de l'art est la discipline qui a pour objet l'étude des œuvres dans l'histoire, et du sens qu'elles peuvent prendre. Elle étudie également les conditions de création des artistes, la reconnaissance du fait artistique par un public, ainsi que le contexte spirituel, culturel, anthropologique, idéologique et théorique, économique et social de l'art.

Citations[modifier]

L'histoire de l’art est une discipline qui prend en charge, en les identifiant, en les classant et les hiérarchisant, les produits de l'activité humaine dans les domaines de la création « visuelle », différents de la musique et de la littérature.
  • Définition d'André Chastel
  • Histoire de l'Art, revue de l'Association des professeurs d'archéologie et d'histoire de l'art des universités, F. Levaillant et H. Tison, éd. Institut national d’histoire de l’art, 1990, Entretien avec André Chastel, p. 14


L'histoire de l’art [passée] se réduisant pour l’essentiel à une histoire des formes – ou des idées […] il s'agit [désormais pour nous] d'esquisser une histoire des œuvres au travers d'un de leurs éléments fondateurs, la matière et l'immatériel.
  • Histoire matérielle et immatérielle de l’art moderne et contemporain, Florence de Mèredieu, éd. Larousse, coll. « In extenso », 1994, 2004, 2008, 2017  (ISBN 978-2035843210), p. 12-13 de l’édition de 1994


Il n’y a pas, il ne peut y avoir un secteur quelconque de la vie des hommes où tout se passerait en vase clos. Je ne crois pas, malgré l’estime exceptionnelle que j’ai pour Alexandre Koyré, qu’une histoire des sciences existe en soi ; ou pareillement, contre la majorité des historiens d’art, que l’art soit hors des contingences sociales où en réalité il plonge ses racines […] L’art et la littérature ne sont qu’un langage pour la société qui le parle, l’écoute, l’approuve ou non, le modifie le cas échéant.
  • Publié une première fois comme conclusion du tome II de la Storia d’Italia, Milan, Einaudi, 1974 )
  • Le modèle italien, Fernand Braudel, éd. Arthaud, 1989  (ISBN 2-7003-0651-1), p. 74 et 195


À quoi sert l'« histoire de l'art », si ses méthodes ne permettent pas d'ouvrir une perspective sur la connaissance que délivrent, à des degrés divers, les œuvres ? […] L'« histoire de l'art » serait-elle une pure fiction idéologique ? Ne doit-elle pas affronter les « dangers » qu'elle provoquerait en renonçant à sa magie, en devenant pour tous un instrument spécifique de connaissance, à l'égal de la philosophie, de la science, des autres arts ?
  • Le concert champêtre, Françoise Bardon, éd. E. C. éditions, 1995  (ISBN 2-911105-01-X), vol. 1, Un défi à l'histoire de l'art, p. 211-212


Le connaisseur peut être définit comme un historien de l'art laconique et l'historien de l'art comme un connaisseur loquace.
  • (en) The connoisseur might be defined as a laconic art historian, and the art historian as a loquacious connoisseur.
  • Citation d'Erwin Panofsky, Meaning in the Visual Arts, 1955
  • Sociology and Visual Representation, Elizabeth Chaplin, éd. Routledges, coll. « Sociology: Cultural studies », 1994  (ISBN 9780415073639), p. 51