Heure d'été

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’heure d'été est un système utilisé par un grand nombre de pays de l'hémisphère nord et de l'hémisphère sud consistant à ajuster l’heure locale officielle, en ajoutant généralement une heure par rapport au fuseau horaire pour une période allant du printemps jusqu'à la fin de l'été ou le début de l’automne, ce qui a pour effet de repousser l'heure à laquelle on voit le soleil se lever et se coucher.

Citations[modifier]

Un dimanche de printemps, l’heure d’été rapiéça les jours, rajoutant une heure de nuit matinale, étirant au contraire la lumière vers le soir des horloges, de plus en plus près du moment de son sommeil.
  • Eros mélancolique, Anne F. Garréta et J. Roubaud, éd. Grasset, 2008, p. 60


À 3 heures du matin, la nuit se mue en ténèbres. Un instant hors du temps qui ne fait pas la fête, l’instant que la loi choisit pour passer de l’heure d’été à l’heure d’hiver, et réciproquement, quand une heure disparaît à jamais, quand une heure s’ajoute à la durée. Un moment virtuel et qui n’existerait pas. Ce n’est pas l’heure des fantômes ni celle du diable, auxquels plus personne ne croit, bien qu’ils fassent encore peur, mais une heure inconfortable ; trop tard pour se coucher, trop tôt pour se lever. La ville y est sans bruit, donc sans vie. Parfois surgit, en rappel que ce monde est habité, une éructation d’homme aviné, le ronflement d’une voiture, le miaulement d’un chat vagabond, le fracas d’une poubelle en plastique renversée, bien loin du raffut des poubelles métalliques de jadis : les apprentis vandales sont bien déçus. [...] Trois heures est une mauvaise heure, en ville.
  • L’affaire Dieu, Jean-Pierre Dufreigne, éd. Plon, 2008, p. 13


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :