Henri Boulad

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Boulad (2014).

Henri Boulad, né le 28 août 1931 à Alexandrie (Égypte), est un prêtre jésuite égyptien de rite melkite, et écrivain.

Citations[modifier]

Il est contradictoire et hautement dangereux de nouer des accords économiques, commerciaux et militaires juteux avec des pays comme l'Arabie Saoudite et le Qatar et, en même temps, d'adopter une certaine dhimmitude (soumission) vis-à-vis d'eux, alors que l'on sait qu'ils sont à la source de ce fondamentalisme inquiétant qui prospère en France. Le déni de réalité ne fera que laisser empirer le mal. L'islamisme procède d'une certaine lecture de l'islam « importé » de ces pays. C'est une forme d'allégeance, celle des obligés… ou le syndrome de Stockholm.

  • « L'invasion sournoise de l'islam, entretien avec Henri Boulad », propos recueillis par Frédéric Pons, Valeurs Actuelles, nº 4125-4126, 17 au 30 décembre 2015, p. 115


À la suite de la théorie de l'Abrogeant et de l'Abrogé, les musulmans ont privilégié les textes médinois (écrits dans la ville de Médine) aux textes mekkois (écrits à la Mecque). Ce choix a été fait par les érudits musulmans du Xème siècle et plus rien n'a bougé. Les textes médinois incitent à la haine, à la guerre, à la violence et au meurtre. Les textes mekkois sont d'une tendance un peu plus mystique et tolérante. Ce choix du Xème siècle a enfermé l'islam dans une souricière dont il ne parvient pas à sortir. C'est là son drame. L'islam est d'autant plus dans une impasse que le texte coranique est considéré incréé, éternel, immuable.

  • « L'invasion sournoise de l'islam, entretien avec Henri Boulad », propos recueillis par Frédéric Pons, Valeurs Actuelles, nº 4125-4126, 17 au 30 décembre 2015, p. 116


C'est le moyen par excellence qui permet aux musulmans de mentir aux non-musulmans pour la défense de la doctrine islamique, de ruser et tromper les adversaires. La taqiya est pratiquée chez les sunnites comme chez les chiites. La dissimulation peut aller jusqu'au stade actif (le djihad idéologique en action « par le cœur et par la langue ») : elle permet à un musulman de feindre d'adopter les us et coutumes religieuses des non-musulmans ; elle autorise certains imams, dans les médias en France, à faire dire certains versets embarrassants et d'une extrême violence le contraire de ce qu'ils ordonnent. En islam, il y a ce que l'on dit et il y a ce que l'on pense. La plupart des occidentaux s'y laissent prendre, par méconnaissance de l'islam, par naïveté ou par zèle, au nom de nos valeurs occidentales que le monde musulman ne comprend pas ou même qu'il rejette, au nom du Coran.

  • « L'invasion sournoise de l'islam, entretien avec Henri Boulad », propos recueillis par Frédéric Pons, Valeurs Actuelles, nº 4125-4126, 17 au 30 décembre 2015, p. 117