Harold Pinter

Citations « Harold Pinter » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Harold Pinter (né le 10 octobre 1930, décédé le 24 décembre 2008) est un écrivain, dramaturge et metteur en scène anglais.

Discours de réception du prix Nobel de littérature le 7 décembre 2005[modifier]

La vérité au théâtre est à jamais insaisissable.

  • (en) Truth in drama is forever elusive.
  • Harold Pinter, 7 décembre 2005, à Stockholm, dans NobelPrize.org.


La position de l’auteur est une position bizarre. En un sens, les personnages ne lui font pas bon accueil. Les personnages lui résistent, ils ne sont pas faciles à vivre, ils sont impossibles à définir. Vous ne pouvez certainement pas leur donner d’ordres.

  • (en) The author's position is an odd one. In a sense he is not welcomed by the characters. The characters resist him, they are not easy to live with, they are impossible to define. You certainly can't dictate to them.
  • Harold Pinter, 7 décembre 2005, à Stockholm, dans NobelPrize.org.


La quête de la vérité ne peut jamais s’arrêter. Elle ne saurait être ajournée, elle ne saurait être différée. Il faut l’affronter là, tout de suite.

  • (en) The search for the truth can never stop. It cannot be adjourned, it cannot be postponed. It has to be faced, right there, on the spot.
  • Harold Pinter, 7 décembre 2005, à Stockholm, dans NobelPrize.org.


Quand nous nous regardons dans un miroir nous pensons que l’image qui nous fait face est fidèle. Mais bougez d’un millimètre et l’image change. Nous sommes en fait en train de regarder une gamme infinie de reflets. Mais un écrivain doit parfois fracasser le miroir – car c’est de l’autre côté de ce miroir que la vérité nous fixe des yeux.

  • (en) When we look into a mirror we think the image that confronts us is accurate. But move a millimetre and the image changes. We are actually looking at a never-ending range of reflections. But sometimes a writer has to smash the mirror - for it is on the other side of that mirror that the truth stares at us.
  • Harold Pinter, 7 décembre 2005, à Stockholm, dans NobelPrize.org.


Autres projets: