Hakim El Karoui

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hakim El Karoui, né le 30 août 1971 à Paris, est un essayiste et consultant français. Il a dirigé le rapport de l’Institut Montaigne sur la politique arabe de la France en août 2017.

Citations[modifier]

Dans la société française, les boucs émissaires ont été les juifs, mais aussi, au Moyen Age, les « Lombards », à l'époque moderne, les protestants ou les catholiques selon les camps, les agents royaux (du fisc par exemple) ou inversement les mendiants ou les prostituées, les « aristocrates » et parfois les prêtres à la Révolution; les « capitalistes », les « bourgeois » à l'époque contemporaine, les immigrés non encore assimilés à toutes les époques. Aujourd'hui, le bouc émissaire, ce sont les Arabes. Demain, ce seront peut-être les Noirs ou les Chinois. Les Arabes, parce qu'ils portent encore une différence (leur nom, leur religion) mais aussi et surtout parce que la société française se rend compte qu'ils sont de moins en moins différents. Leur différence apparaît alors d'autant plus importante qu'elle est finalement de plus en plus résiduelle. [...] Ainsi, plus les « étrangers » ressemblent aux Français, plus ils peuvent attirer la violence sur eux, comme les juifs allemands dans les années trente, qui n'avaient jamais été autant « allemands », et « menaçaient » alors de se confondre avec les « vrais Allemands ». Ce que le groupe majoritaire leur reprochait, c'était de trop leur ressembler !


L’islam est un problème français. Ce n'est pas un problème d'étrangers, ce n'est pas un problème maghrébin. C'est un problème français parce qu'il y a des Français d'origine maghrébine, 6 ou 7 millions. Il y a plus de Franco-Arabes en France aujourd'hui que de Franco-Européens.