Gotham (série télévisée)

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.

Gotham est une série télévisée américaine de 100 épisodes de 42 minutes, créée par Bruno Heller et diffusée pour la première fois sur le réseau Fox aux États-Unis de 2014 à 2019. La série est basée sur les personnages des comics de l'univers Batman créés par Bob Kane et Bill Finger, et plus spécifiquement celui de l'inspecteur James Gordon, incarné par Ben McKenzie, qui est le protagoniste de la série. Celle-ci s'intéresse également au jeune Bruce Wayne. Bruno Heller et Danny Cannon sont les producteurs délégués de la série, et sont respectivement le scénariste et le réalisateur de l'épisode pilote.

Citations[modifier]

Harvey Bullock : Quand quelqu'un vole l'arme d'un flic, tu le descends. C'est la base.
  • (en) Harvey Bullock : Somebody takes a cop's gun, you shoot him. That's basic.
  • Donal Logue, Gotham, saison 1, épisode 1: Bruce Wayne, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


James Gordon : Même si tout a l'air effrayant et sombre pour l'instant, la lumière reviendra.
  • (en) James Gordon : However dark and scary the world might be right now, there will be light.
  • Ben McKenzie, Gotham, saison 1, épisode 1: Bruce Wayne, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Carmine Falcone : Le crime organisé a besoin d'un minimum de loi et d'ordre.
  • (en) Carmine Falcone : You can't have organized crime without law and order.
  • John Doman, Gotham, saison 1, épisode 1: Bruce Wayne, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Parfois à la guerre, il faut faire le mal pour faire le bien.
  • (en) Harvey Bullock : Sometimes in a war, you gotta do a bad thing to do good.
  • Donal Logue, Gotham, saison 1, épisode 1: Bruce Wayne, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Il prétend que j'ai pas le droit de cogner sur les suspects. Comment je travaille dans ces conditions?
  • (en) Harvey Bullock : He's saying he has a right to stop me from beating on a mope. How am I supposed to work with this?
  • Donal Logue, Gotham, saison 1, épisode 2: Selina Kyle, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Capitaine Sarah Essen : Écoutez, Jim. Je ne vous demande pas d'enfreindre la loi, mais on est à Gotham. Si vous ne pliez pas, vous finirez pas casser.
  • (en) Capitaine Sarah Essen : Look, Jim. It's not like I can order you to break the law, but this is Gotham. You don't bend, you'll get broke.
  • Zabryna Guevara, Gotham, saison 1, épisode 2: Selina Kyle, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Carmine Falcone : Les hommes sur le point de mourir sont toujours honnêtes. Ils méritent d'être entendus.
  • (en) Carmine Falcone : Men who are about to die are very honest. It pays to listen them.
  • John Doman, Gotham, saison 1, épisode 2: Selina Kyle, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Carmine Falcone : Je n'ai jamais craint un seul de mes ennemis. C'est de mes amis que je me méfie.
  • (en) Carmine Falcone : I never lose sleep over my enemies. It's my friends that keep me awake.
  • John Doman, Gotham, saison 1, épisode 2: Selina Kyle, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Crispus Allen : Les indics se font buter; c'est la vie.
  • (en) Crispus Allen : Snitchs get bumped; that's life.
  • Andrew Stewart-Jones, Gotham, saison 1, épisode 3: L'homme aux ballons, écrit par John Stephens (trad. Wikiquote).


Salvatore Maroni : Ça se fait pas de tuer des prêtres. En tout cas, pas en public.
  • (en) Salvatore Maroni : You can't go around killing priests. At least, not in public.
  • David Zayas, Gotham, saison 1, épisode 3: L'homme aux ballons, écrit par John Stephens (trad. Wikiquote).


James Gordon : Cette ville est détraquée. Je ne m'étais pas rendu compte à quel point.
  • (en) James Gordon : This city is sick. Sick in a way I hadn't realized.
  • Ben McKenzie, Gotham, saison 1, épisode 3: L'homme aux ballons, écrit par John Stephens (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Personne ne cherche un homme mort.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Nobody looks for a dead man.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 1, épisode 4: Arkham, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Détective Dix : La règle d'or de Gotham: zéro héros.
  • (en) Détective Dix : Gotham's golden rule: no heroes.
  • Dan Hedaya, Gotham, saison 1, épisode 6: Sous le masque du Mal, écrit par Ben Edlund (trad. Wikiquote).


Butch Gilzean : La vérité est toujours une bonne politique.
  • (en) Butch Gilzean : I guess there's no harm in the truth.
  • Drew Powell, Gotham, saison 1, épisode 7: Le Pingouin, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : On passera à la télé quand ils retrouveront nos cadavres. Et à temps pour l'édition du soir.
  • (en) Harvey Bullock : We'll make the papers, all right. We'll be dead in time for the evening edition.
  • Donal Logue, Gotham, saison 1, épisode 7: Le Pingouin, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Quand on connait la plus grand passion de l'adversaire, on sait ce qui pourra le tuer.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : When you know what a man loves, you know what can kill him.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 1, épisode 7: Le Pingouin, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Salvatore Maroni : Il n'y a rien de plus dangereux qu'un homme honnête.
  • (en) Salvatore Maroni : There's nothing more dangerous than an honest man.
  • David Zayas, Gotham, saison 1, épisode 7: Le Pingouin, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Carmine Falcone : On doit se sentir libre quand on a plus rien à perdre.
  • (en) Carmine Falcone : Having nothing to lose must be liberating.
  • John Doman, Gotham, saison 1, épisode 7: Le Pingouin, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Larissa Diaz : Un conseil, jeune homme: ne confonds jamais la bravoure et la bêtise.
  • (en) Larissa Diaz : Some advice, kid: don't ever mistake bravery for good sense.
  • Lesley Ann-Brandt, Gotham, saison 1, épisode 10: Lovecraft, écrit par Rebecca Dameron (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : J'suis flic. La seule qui me fasse peur, c'est le décaféiné.
  • (en) Harvey Bullock : I'm a cop. The only thing I'm scared of is decaf coffee.
  • Donal Logue, Gotham, saison 1, épisode 14: Morts de peur, écrit par John Stephens (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Avoir un ami qui marche à vos côtés dans le noir, c'est mieux que de marcher en pleine lumière tout seul.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Walking with a friend in the dark is better than walking alone in the light.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 1, épisode 15: Jonathan Crane, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Quand les criminels sont plus populaires que les flics, c'est l'anarchie.
  • (en) Harvey Bullock : When crooks are more populars than cops, that's anarchy.
  • Donal Logue, Gotham, saison 1, épisode 17: La clinique de l'étrange, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Bruce Wayne : Même les hommes bien ont leurs secrets.
  • (en) Bruce Wayne : Even good men have secrets.
  • David Mazouz, Gotham, saison 1, épisode 17: La clinique de l'étrange, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Peut-être que ce ne sont pas nos amis, mais nos ennemis qui nous définissent.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Perhaps it's not our friends but our enemies that definie us.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 1, épisode 17: La clinique de l'étrange, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Edward Nygma : Parfois, pour comprendre les hommes, il faut lire entre les lignes.
  • (en) Edward Nygma : Sometime with men, you need to read between the lines.
  • Cory Michael Smith, Gotham, saison 1, épisode 17: La clinique de l'étrange, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Commissaire Gillian Loeb : Impétuosité et naïveté font mauvais ménage.
  • (en) Commissaire Gillian Loeb : Petulance and naivete are a bad combination.
  • Peter Scolari, Gotham, saison 1, épisode 18: Chacun a ses petits secrets, écrit par Megan Mostyn-Brown (trad. Wikiquote).


Fish Mooney : L'espoir est une carotte qui sert de nourriture aux plus désespérés.
  • (en) Fish Mooney : Hope is a carrot, easily daugled in front of the deseperates.
  • Jada Pinjett Smith, Gotham, saison 1, épisode 18: Chacun a ses petits secrets, écrit par Megan Mostyn-Brown (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Il y a une petite chose qu'il ne faut pas oublier: si tu voles trop près du soleil, tu risques de te brûler les ailes.
  • (en) Harvey Bullock : There's one thing you should always remember: fly too close to the sun, you're gonna get burned.
  • Donal Logue, Gotham, saison 1, épisode 19: Le Don Juan meurtrier, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Bruce Wayne : Parfois, pour faire le bien, il faut oublier ses principes.
  • (en) Bruce Wayne : Sometimes, the right way is also the ugly way.
  • David Mazouz, Gotham, saison 2, épisode 1: Le secret de Thomas Wayne, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Alfred Pennyworth : Il n'existe que deux types de personnes sur cette Terre. Il y a ceux à qui on peut se fier, et il y a les autres.
  • (en) Alfred Pennyworth : There are two types of people on this planet, you see. Them you can trust, and them you can't.
  • Sean Pertwee, Gotham, saison 2, épisode 2: Les Maniax attaquent, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Tous les salauds les plus monstrueux ont commencés par être des gosses eux aussi.
  • (en) Harvey Bullock : Every evil bastard in the world was just a kid once.
  • Donal Logue, Gotham, saison 2, épisode 3: Rira bien qui rira le dernier, écrit par John Stephens (trad. Wikiquote).


Capitaine Nathaniel Barnes : Si vous fermez les yeux sur quelque crime que ce soit, je vous briserai. Si vous ne portez pas secours à un collègue par lâcheté, ou apathie, je jure de vous briser.
  • (en) Capitaine Nathaniel Barnes : If you turned a blind eye to crime, I will bust you. If you fail to help a fellow officer because of cowardice, or apathy, I will bust you.
  • Michael Chiklis, Gotham, saison 2, épisode 4: La force de frappe, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Capitaine Nathaniel Barnes : Bonjour Docteur Thompkins. On m'a dit le plus grand bien de vous. Vous allez avoir beaucoup de boulot. On va bientôt vous envoyer tout un tas de sales types décédés.
  • (en) Capitaine Nathaniel Barnes : Good morning Docteur Thompkins. I heard great things about you. Get ready to get a real busy. We're gonna be sending you a whole lot of dead bad guys.
  • Michael Chiklis, Gotham, saison 2, épisode 4: La force de frappe, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Sauf votre respect, Monsieur Galavan, je ne suis pas votre homme. Vous voulez un assassin. On est à Gotham; vous n'avez qu'à ouvrir le bottin à la lettre "A".
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : However, Mister Galavan, I'm not your man. You need an assassin. This is Gotham; you can find it in the phone book. Under "A".
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 2, épisode 4: La force de frappe, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Edward Nygma / L'Homme Mystère : Un homme qui n'a plus rien à aimer est un homme qui n'a plus rien à perdre.
  • (en) Edward Nygma / L'Homme Mystère : A man with nothing that he loves is a man that cannot be bargained.
  • Cory Michael Smit, Gotham, saison 2, épisode 9: Injustice et manigances, écrit par Megan Mostyn-Brown (trad. Wikiquote).


Capitaine Nathaniel Barnes : Tout ce qu'on a, c'est la loi. C'est la seule chose qui nous distingue des animaux.
  • (en) Capitaine Nathaniel Barnes : There's just the law. That's what separate us from animals.
  • Michael Chiklis, Gotham, saison 2, épisode 9: Injustice et manigances, écrit par Megan Mostyn-Brown (trad. Wikiquote).


Selina Kyle / Cat : Les meilleurs menteurs disent toujours la vérité.
  • (en) Selina Kyle / Cat : The best liars always tell the truth.
  • Camren Bicondova, Gotham, saison 2, épisode 10: Le fils de Gotham, écrit par John Stephens (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Sans plan de secours, l'échec est impossible.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Failure is not an option.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 2, épisode 11: Du sang sur les mains, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Hugo Strange : Qui ne voit pas le mal ne fait pas le mal.
  • (en) Hugo Strange : See no evil, do no evil.
  • B.D. Wong, Gotham, saison 2, épisode 12: Sueurs froides, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Leslie « Lee » Thompkins : La solution la plus rationnelle n'est pas toujours la plus juste.
  • (en) Leslie « Lee » Thompkins : The rationnal way is not the best way.
  • Morena Baccarin, Gotham, saison 2, épisode 13: D'amour et de glace, écrit par Seth Boston (trad. Wikiquote).


Leslie « Lee » Thompkins : C'est dur d'être lucide quand on aime quelqu'un.
  • (en) Leslie « Lee » Thompkins : I know what you mean; it's hard when you love someone.
  • Morena Baccarin, Gotham, saison 2, épisode 13: D'amour et de glace, écrit par Seth Boston (trad. Wikiquote).


Hugo Strange : Les populations n'aiment pas le progrès, Mlle Peabody, et ça n'empêche pas le progrès d'avancer.
  • (en) Hugo Strange : People are afraid of progress, Mrs Peabody, and yet somehow we keep progressing.
  • B.D. Wong, Gotham, saison 2, épisode 14: Tuer le tueur, écrit par Jordan Harper (trad. Wikiquote).


Bruce Wayne : On m'a appris qu'il était imprudent de pointer une arme sur quelqu'un qu'on n'a pas l'intention d'abattre.
  • (en) Bruce Wayne : I've been told it's unwise to point a gun at someone, if you're not ready to shoot them.
  • David Mazouz, Gotham, saison 2, épisode 14: Tuer le tueur, écrit par Jordan Harper (trad. Wikiquote).


Patrick « Matches » Malone : Ça finit par être épuisant de faire le mal en toute impunité.
  • (en) Patrick « Matches » Malone : A man gets tired doing wrong and going unpunished.
  • Michael Bowen, Gotham, saison 2, épisode 14: Tuer le tueur, écrit par Jordan Harper (trad. Wikiquote).


Capitaine Nathaniel Barnes : Vous n'êtes pas assez intelligent pour jouer les imbéciles.
  • (en) Capitaine Nathaniel Barnes : You're not smart enough to play dumb.
  • Michael Chiklis, Gotham, saison 2, épisode 17: Amis ou ennemis, écrit par Rebecca Perry Cutter (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : C'est moi qui doit former Alvarez. Et c'est comme apprendre à un poisson à mettre des chaussettes.
  • (en) Harvey Bullock : I'm supposed to be training Alvarez. It's like trying to teach a hallbut how to put on socks.
  • Donal Logue, Gotham, saison 2, épisode 18: Promesses tenues, écrit par Robert Hull et Megan Mostyn-Brown (trad. Wikiquote).


Barbara Kean : Je pense à me reconvertir dans l'assassinat professionnel, mais il me faut une partenaire.
  • (en) Barbara Kean : I'm thinking about getting into the assassination business, only I need a partner.
  • Erin Richards, Gotham, saison 2, épisode 18: Promesses tenues, écrit par Robert Hull et Megan Mostyn-Brown (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Le travail n'est bien fait que si l'on a les outils adaptés.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Always bring the right tools for the job.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 2, épisode 20: L'union fait la force, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Hugo Strange : On ne commande pas le progrès scientifique comme on commande une pizza.
  • (en) Hugo Strange : You cannot order scientific discoveries the way you order a steak.
  • B.D. Wong, Gotham, saison 2, épisode 21: Les soldats du professeur Strange, écrit par John Harper (trad. Wikiquote).


Alfred Pennyworth : Rien ne vaut l'amour d'une femme.
  • (en) Alfred Pennyworth : The love of a good woman, and all that.
  • Sean Pertwee, Gotham, saison 2, épisode 22: Métamorphoses, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Mario Calvi : Apparemment, à Gotham, les vendredi soirs sont toujours mouvementés.
  • (en) Mario Calvi : Gotham friday night keep us busy.
  • James Carpinello, Gotham, saison 3, épisode 3: L'hypnotiseur extraordinaire, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Leslie « Lee » Thompkins  : Il y a une différence entre tourner la page et baisser les bras.
  • (en) Leslie « Lee » Thompkins  : There's a difference between moving on and letting go.
  • Morena Baccarin, Gotham, saison 3, épisode 4: Votez Cobblepot!, écrit par Robert Hull (trad. Wikiquote).


Alfred Pennyworth : Il y a une frontière extrêmement tenue, Maitre Bruce, entre justice et vengeance.
  • (en) Alfred Pennyworth : There's a very fine line, Master Bruce, between justice and vengeance.
  • Sean Pertwee, Gotham, saison 3, épisode 14: La nuit la plus longue, écrit par Seth Boston (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Y'a un taré en liberté qui se ballade en ville avec une combinaison de cuir, et une hache à la place de la main. Je sais bien qu'on est à Gotham, mais on devrait quand même pouvoir le localiser.
  • (en) Harvey Bullock : There's a nutjob running around in a leather jumsuit, with an ax for an arm. Now, I know this is Gotham, but come on, people. Do something.
  • Donal Logue, Gotham, saison 3, épisode 19: Association de malfaiteurs, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Fish Mooney : C'est pour ça que j'aime Gotham. Tout le monde pointe toujours une arme sur tout le monde.
  • (en) Fish Mooney : You have to love Gotham. People always pointing guns at each other.
  • Jada Pinkett Smith, Gotham, saison 3, épisode 20: Six pieds sous terre, écrit par Steven Lilien et Bryan Wynbrandt (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : On choisit qui on veut être. C'est comme ça depuis la nuit des temps.
  • (en) Harvey Bullock : Who you are is a choice. It always has been, it still is.
  • Donal Logue, Gotham, saison 3, épisode 21: L'appel du destin, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Les gens ont la fâcheuse tendance à ne pas rester morts dans cette ville.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Nobody stays dead in this town.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 4, épisode 3: Une vie de milliardaire, écrit par Steven Lilien et Bryan Wynbrandt (trad. Wikiquote).


Sofia Falcone : Les hommes ont du mal à accepter les solutions simples, même quand elles sont sous leurs nez.
  • (en) Sofia Falcone : Men tend to have trouble seeing the simple solution, even when it's presented to them.
  • Crystal Reed, Gotham, saison 4, épisode 3: Une vie de milliardaire, écrit par Steven Lilien et Bryan Wynbrandt (trad. Wikiquote).


Barbara Kean : On cherche parfois ce que l'on préférerait ne jamais trouver.
  • (en) Barbara Kean : Sometimes we search for things we don't wish to find.
  • Erin Richards, Gotham, saison 4, épisode 12: Plante vénéneuse, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Jerome Valeska : C'est exactement l'idée, Messieurs: voir grand et décadent.
  • (en) Jerome Valeska : That's the spirit, boys: think big and kinky.
  • Cameron Monaghan, Gotham, saison 4, épisode 16: Sauvez-vous les uns les autres, écrit par Charlie Huston (trad. Wikiquote).


Jerome Valeska : L'heure n'est pas aux bavardages, Messieurs. Nous avons d'autres chats à fouetter. Et par chats, j'entends visages ou pieds. Ah! du moment qu'on peut fouetter.
  • (en) Jerome Valeska : No time to palaver, Gentlemen. We have fish to fry. And by fish, I mean faces or feet. Ah! something fun to fry.
  • Cameron Monaghan, Gotham, saison 4, épisode 16: Sauvez-vous les uns les autres, écrit par Charlie Huston (trad. Wikiquote).


Jerome Valeska : Je suis un artiste. Je veux absolument repeindre Gotham aux couleurs de la folie.
  • (en) Jerome Valeska : I'm an artist. I just wanna painting the town crazy.
  • Cameron Monaghan, Gotham, saison 4, épisode 17: Un brunch de folie, écrit par Steven Lilien et Bryan Wynbrandt (trad. Wikiquote).


Jerome Valeska : J'ai un contrat en or à vous proposer: répondez à mes questions, et en échange, vous gardez votre sang à l'intérieur.
  • (en) Jerome Valeska : I've got business proposition: tell me what I want to know, and you don't get turned inside out.
  • Cameron Monaghan, Gotham, saison 4, épisode 17: Un brunch de folie, écrit par Steven Lilien et Bryan Wynbrandt (trad. Wikiquote).


Jerome Valeska : Je suis plus qu'un être humain. Je suis une idée, une philosophie. Et je continuerai à vivre tapi dans les plus sombres instincts de cette ville.
  • (en) Jerome Valeska : I'm more that a man. I'm an idea, a philosophiy. And I will livre on the shadows, within Gotham's discontents.
  • Cameron Monaghan, Gotham, saison 4, épisode 18: Que la fête commence, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : La confusion est toujours une opportunité pour le clairvoyant.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Confusion is always an opportunity for the clearheaded.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 4, épisode 20: Cadavre exquis, écrit par Charlie Huston (trad. Wikiquote).


Jonathan Crane / L'Épouvantail : La peur vit au coeur des ténèbres.
  • (en) Jonathan Crane / L'Épouvantail : Fear lives in darkness.
  • David W. Thompson, Gotham, saison 5, épisode 1: L'année zéro, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Pourquoi tu nous as pas rendu service à tous en butant cet enfoiré pour de bon? Tu veux connaitre les règles de ce jeu? Je vais te les donner en faisant simple: tu gagnes ou tu meurs. La prochaine fois, tire pour tuer.
  • (en) Harvey Bullock : Why don't you do us all a favor, and put that murdering son of bitch in a hole? You want rules for this game? I tell you. I'll make it simple, okay: you win or you die. Next time, shoot to kill.
  • Donal Logue, Gotham, saison 5, épisode 1: L'année zéro, écrit par Danny Cannon (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Tu es un criminel droit et honnête qui trahirait n'importe qui, pourvu qu'on le paie.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : You'd just betray anyone and everyone, for the right price.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 5, épisode 4: Quand tout s'effondre, écrit par James Stoteraux et Chad Fiveash (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Nous ne devons pas laisser l'émotion éclipser la raison et nos capacités de jugement.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Despite our enflamed passions, we cannot rush to judgment.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 5, épisode 4: Quand tout s'effondre, écrit par James Stoteraux et Chad Fiveash (trad. Wikiquote).


James Gordon : Les guerres font naitre de curieuses alliances.
  • (en) James Gordon : War makes for strange bedfellows.
  • Ben McKenzie, Gotham, saison 5, épisode 6: Sauts de puce, écrit par Seth Boston (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Par les pouvoirs qui m'ont été conférés par absolument personne, je vous déclare à présent mari et femme.
  • (en) Harvey Bullock : By the power vested by absolutely no one, I now pronounce you husband and wife.
  • Donal Logue, Gotham, saison 5, épisode 9: L'heure des vérités, écrit par Ben McKenzie (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Occuper l'ennemi? Mais t'es dingue! J'ai emporté qu'un petit pistolet pour faire peur à une femme enceinte. On peut pas affronter un groupe paramilitaire.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Keep them busy? I only brought a munition for a light firefight, not to repel a paramilitary assault.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 5, épisode 10: Mon nom est Bane, écrit par James Stoteraux et Chad Fiveash (trad. Wikiquote).


Alfred Pennyworth : Le secret pour bâtir un futur encore meilleur, c'est d'y incorporer le passé.
  • (en) Alfred Pennyworth : When you build something new, the past will always be part of it.
  • Sean Pertwee, Gotham, saison 5, épisode 10: Mon nom est Bane, écrit par James Stoteraux et Chad Fiveash (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : C'est ma ville, et je ne pourrai plus me regarder en face si je l'abandonnais à ces ordures!
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : This is my city, and I will be damn if I'm gonna let those bastards take it!
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 5, épisode 11: La gloire de Gotham, écrit par Tze Chun (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Ma vie est gravée dans les murs de chaque ruelle, et de chaque entrepôt clandestin de Gotham. Mon sang coule dans le béton de cette ville. Je reste, et je vais me battre. Pour mon patrimoine.
  • (en) Oswald Cobblepot / Le Pingouin : My life is etched on the walls of every alley, and dirty workhouse here. My blood, lives in its broken concrete. I'm staying to fight. For my legacy.
  • Robin Lord Taylor, Gotham, saison 5, épisode 11: La gloire de Gotham, écrit par Tze Chun (trad. Wikiquote).


Edward Nygma / L'Homme Mystère : Il faut être deux pour piloter le sous-marin, Oswald. Et ton chien peut pas le faire.
  • (en) Edward Nygma / L'Homme Mystère : Take two men to pilot that submarine, Oswald. The dog can't do it.
  • Cory Michael Smit, Gotham, saison 5, épisode 11: La gloire de Gotham, écrit par Tze Chun (trad. Wikiquote).


James Gordon : Tirez à mon commandement: pour Gotham.
  • (en) James Gordon : Fire on my command: for Gotham.
  • Ben McKenzie, Gotham, saison 5, épisode 11: La gloire de Gotham, écrit par Tze Chun (trad. Wikiquote).


Dialogues[modifier]

Harvey Bullock : Laisse-moi deviner. Une chérie au lycée, et après tu voyages, tu croises quelques cochonnes. Et arrive Barbara.
James Gordon : C'est à-peu-près ça.
Harvey Bullock : Tu veux que je te dise: t'es un blaireau qui monte un cheval de course.

  • (en)

    Harvey Bullock : Let me guess. High school sweetheart, then a bunch of hos overseas only made you sad. And then there's Barbara.
    James Gordon : Pretty much.
    Harvey Bullock : You, my friend, are a monkey riding a race horse.

  • Donal Logue, Ben McKenzie, Gotham, saison 1, épisode 2: Selina Kyle, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


James Gordon : Le même tueur qui travaille pour Maroni et Falcone? C'est insensé.
Harvey Bullock : On est à Gotham.

  • (en)

    James Gordon: Same killers working for both Maroni and Falcone? That's nuts.
    Harvey Bullock: Only in Gotham.

  • Ben McKenzie, Donal Logue, Gotham, saison 1, épisode 4: Arkham, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Bruce Wayne : Je veux comprendre comment tout ça fonctionne. Comment Gotham fonctionne.
Alfred Pennyworth : Oui, ça irait plus vite de creuser un tunnel jusqu'à la Chine avec une petite cuillière.

  • (en)

    Bruce Wayne: I wanna understand how it all works. How Gotham works.
    Alfred Pennyworth: Well, you'd have more chance digging to China with a teaspoon.

  • David Mazouz, Sean Pertwee, Gotham, saison 1, épisode 5: Viper, écrit par Perry Cutter (trad. Wikiquote).


James Gordon : Notre médecin légiste vient de se faire virer pour avoir voler des morceaux de cadavres. C'est fou, non?
Leslie « Lee » Thompkins : C'est tout Gotham.

  • (en)

    James Gordon: Our medical examiner has been fired for stealing body parts. You believe that?
    Leslie « Lee » Thompkins: Only in Gotham.

  • Ben McKenzie, Morena Baccarin, Gotham, saison 1, épisode 14: Morts de peur, écrit par John Behring (trad. Wikiquote).


Victor Zsasz : Ça y est? Je peux le tuer?
Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Non, prépares-lui donc un croque-monsieur. Oui, tue-le, s'il te plait.
Victor Zsasz : J'voulais seulement être sûr.

  • (en)

    Victor Zsasz : You want me to kill him now?
    Oswald Cobblepot / Le Pingouin : No, make him a nice cheese toastle. Yes, kill him now, please.
    Victor Zsasz : Just wanted to be clear.

  • Anthony Carrigan, Robin Lord Taylor, Gotham, saison 2, épisode 1: Le secret de Thomas Wayne, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Alfred Pennyworth : Si jamais je découvre que je ne peux pas me fier à vous, je jure sur la tombe de ma mère, Lucius, et je ne plaisante pas avec ça, que vous êtes un homme mort.
Lucius Fox : Je n'ai que de bonnes intentions envers Bruce Wayne.
Alfred Pennyworth : Vous êtes doué en réparation d'ordinateurs?

  • (en)

    Alfred Pennyworth : If it turns out that I can't trust you, I swear on my mother's grave, you, my old sausage, are a dead man.
    Lucius Fox : I have only the best intentions for Bruce Wayne.
    Alfred Pennyworth : How are you at fixing computers?

  • Sean Pertwee, Chris Chalk, Gotham, saison 2, épisode 2: Les Maniax attaquent, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Selina Kyle / Cat : Pour voler des trucs, vaut mieux aller là où il y a des bourgeois.
Bruce Wayne : Tu es au courant que c'est le gala de l'Hôpital pour Enfants?
Selina Kyle / Cat : Et alors?
Bruce Wayne : Tous ces gens sont là pour soutenir une bonne cause.
Selina Kyle / Cat : La mienne, de cause, c'est de survivre.

  • (en)

    Selina Kyle / Cat : Well, you wanna steal stuff, it help to go where the rich people are.
    Bruce Wayne : You do know this is a benefit for Children's Hospital?
    Selina Kyle / Cat : So?
    Bruce Wayne : So, these people are here for a good cause.
    Selina Kyle / Cat : My eating is a good cause.

  • Camren Bicondov, David Mazouz, Gotham, saison 2, épisode 3: Rira bien qui rira le dernier', écrit par John Stephens (trad. Wikiquote).


Bridgit Pike / Firefly : À quoi ça sert d'être libre, si c'est pour être seule?
Selina Kyle / Cat : À quoi sert la famille, si c'est pour être leur esclave?

  • (en)

    Bridgit Pike / Firefly: What's good freedom if you're alone?
    Selina Kyle / Cat: What good's family if you're a slave?

  • Michelle Veintimilla, Camren Bicondov, Gotham, saison 2, épisode 5: Le bras de la vengeance, écrit par Jordan Harper (trad. Wikiquote).


James Gordon : Je déteste rester en planque.
Harvey Bullock : Pour être un bon flic, faut avoir la capacité à rester poser sur son cul quand son devoir l'exige.
James Gordon : Si c'était vrai, on t'aurait nommé commissaire.

  • (en)

    James Gordon : I hate skateouts.
    Harvey Bullock : Half a good police works as the ability to sit on one's ass when it's called you.
    James Gordon : If that were true, you'd be commissioner.

  • Ben McKenzier, Donal Logue, Gotham, saison 2, épisode 5: Le bras de la vengeance, écrit par Jordan Harper (trad. Wikiquote).


James Gordon : tu crois qu'il disait la vérité?
Harvey Bullock : Y'a personne qui dit la vérité. On est à Gotham.

  • (en)

    James Gordon: You think he was telling the truth?
    Harvey Bullock: Nobody's telling the truth. This is Gotham.

  • Ben McKenzie, Donal Logue, Gotham, saison 2, épisode 7: À chacun sa vérité, écrit par Robert Hull (trad. Wikiquote).


Alfred Pennyworth : Qui nous dit que vous ne travaillez pas pour Galavan maintenant?
Selina Kyle / Cat : Que me dit que vous n'êtes pas un Martien dans une peau d'humain?

  • (en)

    Alfred Pennyworth: How do we know that you're not working with Galavan now?
    Selina Kyle / Cat: How do I know you're not a Martian in a rubber sult?

  • Sean Pertwee, Camren Bicondov, Gotham, saison 2, épisode 11: Du sang sur les mains, écrit par Bruno Heller (trad. Wikiquote).


Capitaine Nathaniel Barnes : Et si vous commmenciez par par le moment qui a suivi celui où vous m'avez assomé avec un vase.
Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Je suis désolé pour ça. Ce vase était magnifique.
Capitaine Nathaniel Barnes : Tel vous me voyez là, je rigole.

  • (en)

    Capitaine Nathaniel Barnes : Why don't you start with the moment right after you knocked me out with that vase.
    Oswald Cobblepot / Le Pingouin : I'm sorry for that. Such an exquisite vase.
    Capitaine Nathaniel Barnes : This is my amused look.

  • Robin Lord Taylor, Michael Chiklis, Gotham, saison 2, épisode 12: Sueurs froides, écrit par Ken Woodruff (trad. Wikiquote).


Patrick « Matches » Malone : C'est pas le moment de flancher. Allez! Regarde-moi: je suis un monstre. Il faut que tu me tues.
Bruce Wayne : J'aurais aimé que vous soyez un monstre. Mais vous n'êtes qu'un homme.

  • (en)

    Patrick « Matches » Malone: Don't lose your nerve now. Do it! Look at me: I'm a monster. You need to kill me.
    Bruce Wayne: I wish you were a monster. But you're just a man.

  • Michael Bowen, David Mazouz, Gotham, saison 2, épisode 14: Tuer le tueur, écrit par Jordan Harper (trad. Wikiquote).


Harvey Bullock : Au sujet des incident nocturnes d'hier, le seul suspect ,qui se faisait appeler Azrael, a attaqué le Manoir de la famille Wayne, muni d'une arme blanche. Suite à quoi, il y a eu un combat au cours duquel le suspect a reçu un projectile explosif, tiré par une, ou des personnes, non-identifiées. Il y a des questions?
Journaliste : Confirmez-vous que l'homme en question, cet Azrael, est en fait l'ancien maire Galavan?
Harvey Bullock : Et bien, vu que le suspect a été pulvérisé, l'identification risque de ne pas être des plus faciles.

  • (en)

    Harvey Bullock : Regarding last night's nocturnal activities, the suspect, calling himself Azrael, led a one-man assault upon Wayne Manor, whereupon an altercation ensued in wich sald suspect was blown, up by a person, or persons, unknown. So he's dead. Any questions?
    Journalist : Can you confirm that man known as Azrael was, in fact, disgracied Mayor Galavan?
    Harvey Bullock : Well, seeing as how the suspect is now meat dust, a positive identification would be difficult.

  • Donal Logue, Gotham, saison 2, épisode 21: Les soldats du professeur Strange, écrit par Jordan Harper (trad. Wikiquote).


Edward Nygma / L'Homme Mystère : Je suppose que tu sais que Butch verse des pots-de-vin pour te faire remporter les élections?
Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Tu désapprouves? Mon cher Ed, on est à Gotham. Ça fonctionne comme ça.

  • (en)

    Edward Nygma / L'Homme Mystère: I assume you know Butch is paying campaing officials to buy the election?
    Oswald Cobblepot / Le Pingouin: You don't approuve? My dear Ed, this is Gotham. This is how things are done.

  • Cory Michael Smith, Robin Lord Taylor, Gotham, saison 3, épisode 4: Votez Coppblepot!, écrit par Robert Hull (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Bruce, Monsieur Pennyworth. Je suis ravi que vous soyez venus.
Alfred Pennyworth : Oui, bien, voyez-vous, on tâche de sortir un peu plus, Monsieur le Maire.
Bruce Wayne : C'est aussi l'occasion de vous remercier de nous avoir sauvés de l'ancien Maire.
Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Ce n'était rien.
Alfred Pennyworth : Détrompez-vous. C'était une chance inouï que vous passiez justement par là avec un bazooka. Ça a été un peu plus pénible pour Stan, le jardinier. Car, voyez-vous, il a ramassé des morceaux de Galavan pendant des semaines.

  • (en)

    Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Bruce, Mister Pennyworth. I'm so pleased you made it.
    Alfred Pennyworth : Yeah, well, you know, we're trying to get out a bit more, Mr. Mayor.
    Bruce Wayne : We never got the chance to thank you for saving our lives from the ex-Mayor.
    Oswald Cobblepot / Le Pingouin : That was nothing.
    Alfred Pennyworth : Not at all. I found it very fortuitous you turned up when you did with that bazooka. I just belt a bit sorry for Stan, the gardener, 'cause he was picking up bits of Galavan for weeks.

  • Robin Lord Taylor, David Mazouz, Gotham, saison 3, épisode 5: Raisons et sentiments, écrit par Denise Thé (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Je dois retrouver Ed.
Barbara Kean : Ed a déserté, mais je suis là, moi, alors secoue-toi! Prends une douche! Fais ta coiffure de vampire disco!

  • (en)

    Oswald Cobblepot / Le Pingouin: I need Ed.
    Barbara Kean: Ed's not here, I am. So, get up! Take a shower! Do that disco vampir thing with your hair!

  • Robin Lord Taylor, Erin Richards, Gotham, saison 3, épisode 13: Un si beau sourire, écrit par Steven Lilien et Bryan Wynbrandt (trad. Wikiquote).


James Gordon : Jérôme a dit à son frère qu'il voulait rendre fous tous les habitants de Gotham. T'as une idée de comment il va s'y prendre, Harvey?
Harvey Bullock : J'en sais rien. J'croyais que cette ville était déjà barjot.

  • (en)

    James Gordon: Jerome told his brother his plan was to turn Gotham mad.How the hell is he going to do that, Harvey?
    Harvey Bullock: I don't know. I thought it already was.

  • Ben McKenzie, Donal Logue, Gotham, saison 4, épisode 17: Un brunch de folie, écrit par Steven Lilien et Bryan Wynbrandt (trad. Wikiquote).


Eduardo Dorrance / Bane : Un bracelet en plastique qui peut faire sauter un immeuble?!
James Gordon : Bienvenue à Gotham.

  • (en)

    Eduardo Dorrance / Bane: A wristband that monitor his heart rate?!
    James Gordon: Welcome to Gotham.

  • Sane West, Ben McKenzie, Gotham, saison 5, épisode 5: Dans la tête de Nygma, écrit par Iturri Sosa (trad. Wikiquote).


Alfred Pennyworth : Veuillez m'excuser, mais j'ai entendu dire que vous et le capitaine Gordon avez eu un échange un peu houleux ce matin.
Leslie « Lee » Thompkins : Oh bon sang! C'était donc si terrible que ça?
Alfred Pennyworth : Apparemment, c'était aussi vif qu'une session de parlement italien.

  • (en)

    Alfred Pennyworth : Forgive me, but I heard on the grapevine that you and Captain Gordon had a rather heated exchange this morning.
    Leslie « Lee » Thompkins : Oh God! Was it that bad?
    Alfred Pennyworth : Apparently, it was like a session of the Italian parlement.

  • Sean Pertwee, Morena Baccarin, Gotham, saison 5, épisode 9: L'heure des vérités, écrit par Ben McKenzie (trad. Wikiquote).


Leslie « Lee » Thompkins : Jim sera là pour t'aider. Et je serai là aussi, si tu le veux bien.
Barbara Kean : Ce serait bizarre.
Leslie « Lee » Thompkins  : Je suis d'accord.
Barbara Kean : Regarde Bébé. Elle, c'est Tata Lee. Maman a essayé de la buter plusieurs fois.

  • (en)

    Leslie « Lee » Thompkins : Jim will help you. And so well I if you'll let me.
    Barbara Kean : Well, that's just weird.
    Leslie « Lee » Thompkins : I know.
    Barbara Kean : Hey Baby. This is Auntie Lee. Mommy tried to kill her once, maybe twice.

  • Morena Baccarin, Erin Richards, Gotham, saison 5, épisode 10: Mon nom est Bane, écrit par James Stoteraux et Chad Fiveash (trad. Wikiquote).


Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Tu vas me manquer, Edward.
Edward Nygma / L'Homme Mystère : Tu vas me manquer aussi, Oswald.
Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Je ne m'adressais pas à toi. Je parlais au chien.

  • (en)

    Oswald Cobblepot / Le Pingouin : I'm gonna miss, Edward.
    Edward Nygma / L'Homme Mystère : I'll miss you too, Oswald.
    Oswald Cobblepot / Le Pingouin : I'm not talking to you. I'm talking to the dog.

  • Robin Lord Taylor, Cory Michael Smith, Gotham, saison 5, épisode 11: La gloire de Gotham, écrit par Tze Chun (trad. Wikiquote).


James Gordon : Oswald. Entre, je t'en prie.
Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Je constate que tu as toujours les yeux derrière la tête, Jim.
James Gordon : Non. C'est juste que ton odeur est particulièrement reconnaissable: moitié dandy, moitié serpent. Depuis toutes ces années, ça n'a pas changé.

  • (en)

    James Gordon : Oswald. Come in.
    Oswald Cobblepot / Le Pingouin : Still have those eyes in the back of your head, Jim.
    James Gordon : No. You just have a remarkably recognizable odor. Part dandy, part snake. After all these years, it hasn't changed.

  • Ben McKenzie, Robin Lord Taylor, Gotham, saison 5, épisode 11: La gloire de Gotham, écrit par Tze Chun (trad. Wikiquote).


Luciux Fox : Alfred, quand Bruce est venu me voir en arrivant, et m'a dit ce qu'il voulait faire, je n'ai pas hésité. Je crois en ce qu'il essaie de faire, mais il a besoin d'aide pour ça. Il ne veut toujours pas en parler à Gordon?
Alfred Pennyworth : Lucius, mon ami, c'est à Bruce de décider qui va participer ou non à l'aventure. Notre à rôle à nous, c'est d'être à son service.

  • (en)

    Luciux Fox: Alfred, when Bruce came to me the day he get back, and told me what he was planning, I didn't hesitate. I believe in what he's doing, but he's going to need some help. Has he tought about telling Gordon?
    Alfred Pennyworth: Lucius, my old friend, whoever Bruce decides to take on this journey with him, it's his decision. Our role is to serve.

  • Chris Chalk, Sean Pertwee, Gotham, saison 5, épisode 12: Le commencement, écrit par John Stephens (trad. Wikiquote).


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :