Gisèle Prassinos

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gisèle Prassinos, née en 1920 à Istanbul et morte en 2015 à Paris, est une poétesse, romancière, nouvelliste et artiste plasticienne grecque, sœur du peintre Mario Prassinos. Ses premiers poèmes écrits à quatorze ans ont été aussitôt admirés par les surréalistes.

À la louange des petites filles velues, 1975[modifier]

Je sais que ma sœur sent la banane. Ses grands cheveux, en frottant mon nez, ont une odeur ordinaire de dessert manqué. Mais lorsqu'elle se tourne vers moi, et que sa bouche s'entr'ouvre pour me sourire, j'ai envie de mordre ses lèvres et sa langue, tellement cette senteur nouvelle me semble bonne.
Il y a, par-dessous, quelque chose qui craque et vous emporte.
Ma sœur va bientôt s'endormir ; je prends ses bras pointus et les croise sur ses yeux, afin que la lumière perdue les ferme tout à fait. Mais elle me sourit toujours triomphalement, et l'odeur monte, si forte, que je pense soudain à tuer ma sœur pour la lui prendre.

  • Les surréalistes — Une génération entre le rêve et l'action (1991), Jean-Luc Rispail, éd. Gallimard, coll. « Découverte Gallimard Littérature », 2000  (ISBN 2-07-053140-6), chap. Témoignages et documents, Gisèle Prassinos — À la louange des petites filles velues, Extrait de la revue « Obliques » consacrée à Hans Bellmer, 1975, p. 177


J'ai enfoncé mon couteau en traversant sa jolie chemise ; ses mains, au fond des draps, sont froides et blanches. Les miennes, trop vivantes, n'ont pas de force, mais je vois, blotti dans sa paume, un petit fruit foncé de fragments roses et brillants que je mets à fondre entre mes doigts.
  • Les surréalistes — Une génération entre le rêve et l'action (1991), Jean-Luc Rispail, éd. Gallimard, coll. « Découverte Gallimard Littérature », 2000  (ISBN 2-07-053140-6), chap. Témoignages et documents, Gisèle Prassinos — À la louange des petites filles velues, Extrait de la revue « Obliques » consacrée à Hans Bellmer, 1975, p. 178


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :