Gilles-Éric Séralini

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilles-Éric Séralini (2013).

Gilles-Éric Séralini est professeur de biologie moléculaire et chercheur à l'Institut de biologie fondamentale et appliquée de l'Université de Caen.

Ces OGM qui changent le monde, 2010[modifier]

Les OGM dits de « première génération », destinés à la production agricole dominante, et servant au passage à breveter la base de l'alimentation, constituent donc, et pour longtemps, le véritable enjeu.
  • Ces OGM qui changent le monde (2004), Gilles-Éric Séralini, éd. Flammarion, coll. « Champs », 2010  (ISBN 978-2-0812-3500-7), p. 72


Au printemps 2007, nous avons publié officiellement que le maïs de Monsanto MON 863 provoque des signes de toxicité hépatique et rénale chez les animaux qui en consomment : une augmentation de 20 à 40% des graisses dans le sang des femelles, de 10% du taux de sucre, de la masse pondérale du foie et du corps...
  • L. Aumaitre, INRA Prod. anim. n°15, 2002, p.97-108.
  • Ces OGM qui changent le monde (2004), Gilles-Éric Séralini, éd. Flammarion, coll. « Champs », 2010  (ISBN 978-2-0812-3500-7), p. 134


C'était la première fois que l'on contre-expertisait trois OGM commercialisés [...] en décembre 2009, un éditeur scientifique a finalement accepté de publier notre compte-rendu. Celui-ci remet clairement en cause la compétence et l'honnêteté de l'EFSA, de l'AFSSA, de la CGB et de la FDA qui se sont prononcés sur ces OGM sans refaire ce travail statistique ! L'étude indique que pour les trois céréales transgéniques MON 810, NK 603 et MON 863 (réanalysé) de nouveaux effets secondaires apparaissent, dépendant du sexe des animaux et de la dose. Ils se concentrent surtout dans le foie et les reins, les deux organes majeurs touchés lors d'une intoxication alimentaire.
  • Publication dans l'International Journal of Biological Sciences, 5(7), 2009, p.706-726.
  • Ces OGM qui changent le monde (2004), Gilles-Éric Séralini, éd. Flammarion, coll. « Champs », 2010  (ISBN 978-2-0812-3500-7), p. 136 et 137


Louis Aumaitre confirme qu'aucune expérience ne dépasse alors 28 jours chez le rat, 42 jours chez le poulet, 104 jours chez le porc et 91 jours chez la vache laitière. La plupart des tests sont très récents. En outre, la FDA n'aurait pas les moyens de financer de telles expériences.
  • L. Aumaitre, INRA Prod. anim. n°15, 2002, p.97-108.
  • Ces OGM qui changent le monde (2004), Gilles-Éric Séralini, éd. Flammarion, coll. « Champs », 2010  (ISBN 978-2-0812-3500-7), p. 141


Le principe de Paracelse « la dose fait le poison » est à replacer au sein d'une connaissance plus vaste : la posologie répétée à moyen et long terme, le moment de la prise du médicament dans la journée, ou au cours du développement de l'organisme, l'interaction avec un autre composé, ou l'effet hormonal indirect susceptible de soigner ou de créer une pathologie.
  • 99% des OGM commercialisés peuvent former de nouveaux métabolites.
  • Ces OGM qui changent le monde (2004), Gilles-Éric Séralini, éd. Flammarion, coll. « Champs », 2010  (ISBN 978-2-0812-3500-7), p. 147


Aujourd'hui, c'est une étrange figure qui s'impose, celle d'un mammouth OGM non rentable à court terme. La bête a deux pieds d'argile : le manque de clarté de l'étiquetage au niveau mondial, et le manque de contrôles sanitaires sur les mammifères ; et deux pieds de béton : les brevets sur le vivant et l'OMC qui oblige les pays à importer selon les critères des fournisseurs presque sans sourciller.
  • Ces OGM qui changent le monde (2004), Gilles-Éric Séralini, éd. Flammarion, coll. « Champs », 2010  (ISBN 978-2-0812-3500-7), p. 171


Ensemble sauvons notre planète, 2005[modifier]

99% des OGM diffusés dans l'environnement sont uniquement des plantes produisant ou absorbant sans mourir des pesticides.
  • Ensemble sauvons notre planète, Collectif, éd. Guy Trédaniel Éditeur, 2005  (ISBN 2-84445-610-3), p. 185


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :