Gaultier Bès

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gaultier Bès de Berc, connu sous son nom de convenance Gaultier Bès, né en 1988, est un écrivain et journaliste français

Nos limites[modifier]

L'écologie intégrale ne choisit ni l'humain contre la nature ni la nature contre l'humain. Elle cherche au contraire à réconcilier l'humanisme et l'environnementalisme, à faire la synthèse entre respect absolu de la dignité humaine et préservation de la biodiversité. Promouvoir l'écologie intégrale, c'est reconnaître qu'on ne saurait défendre l'une sans protéger l'autre, se soucier des plus fragiles sans s'opposer à tout ce que nos modes de vie peuvent avoir de dégradant et de destructeur.


L'individu de tous les possibles n'est l'homme d'aucun réel. Le self-made-man que nous vante l'époque, cet individu sans foi ni loi qui cherche à s'abstraire de sa condition d'être déterminé pour s'inventer lui-même chaque jour, n'a qu'une illusion de liberté. […] En réalité l'individu ne saurait être la mesure de toute chose sans compromettre la possibilité même de la vie sociale : dès lors que tout est individuellement permis, plus rien n'est collectivement possible.


La chasse aux frontières contemporaine repose sur le refus de définir, comme si définir, c'était forcément réduire et enfermer. En réalité, nous avons besoin de bornes pour vivre : elles nous empêchent de nous croire tout-puissants, de prétendre contenir à nous seuls la totalité de l'expérience humaine.


Il s'agit de penser non pas en terme de croissance, mais en terme de foyer, c'est-à-dire d'équilibre interne. […] Le foyer doit donc maintenir sa cohérence et son unité pour acquérir une certaine indépendance par rapport à l'extérieur. Qu'on le pense à l'échelle de la famille, du village ou de la nation, le foyer est central sans être exclusif, circonscrit sans être fermé. Il vise la taille idéale, convenable, la bonne échelle, en fonction de ses échanges avec l'extérieur.


La frontière, barrière ammovible, est nécessaire à l'harmonie du foyer, quelle que soit sa taille : dans la mesure où elle nous rappelle que nous ne sommes pas chez nous partout, elle légitime l'espace dont nous voulons jouir en paix. Ma propriété privée n'a de sens que si je reconnais à quiconque le droit d'être chez lui sans moi. Pour se différencier et de l'intrusion et de l'annexion, l'hospitalité requiert d'avoir une porte à ouvrir et un seuil à franchir.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :