Gaston Ouassénan Koné

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gaston Ouassénan Koné est un officier supérieur, homme politique et romancier ivoirien né le à Katiola.

L’homme qui vécut trois vies, 1992[modifier]

Un homme doit dominer ses sentiments et, quand la souffrance se présente, la supporter tête haute.
  • L’homme qui vécut trois vies, Gaston Ouassénan Koné, éd. Les Classiques Africains, 1992  (ISBN 2-85049-079-2), partie Première Partie, p. 19


Nul ne sait de quoi sera fait demain.
  • L’homme qui vécut trois vies, Gaston Ouassénan Koné, éd. Les Classiques Africains, 1992  (ISBN 2-85049-079-2), partie Deuxième Partie, p. 36


Il faut faire parfois le bonheur des gens contre leur volonté.
  • L’homme qui vécut trois vies, Gaston Ouassénan Koné, éd. Les Classiques Africains, 1992  (ISBN 2-85049-079-2), partie Deuxième Partie, p. 43


L'homme n'est rien. Dieu est tout.
  • L’homme qui vécut trois vies, Gaston Ouassénan Koné, éd. Les Classiques Africains, 1992  (ISBN 2-85049-079-2), partie Deuxième Partie, p. 59


Le même sang coule dans leurs veines et cela suffit, car aucun langage n'est plus audible que celui du sang.
  • L’homme qui vécut trois vies, Gaston Ouassénan Koné, éd. Les Classiques Africains, 1992  (ISBN 2-85049-079-2), partie Troisième Partie, p. 80


L'homme n'a qu'un seul ennemi : la mort. C'est avec elle seule qu'il ne peut pas composer. En dehors d'elle, tout est possible.
  • L’homme qui vécut trois vies, Gaston Ouassénan Koné, éd. Les Classiques Africains, 1992  (ISBN 2-85049-079-2), partie Troisième Partie, p. 90


L'arbre tombe toujours avec ses fruits. Il ne les laisse jamais suspendus seuls dans l'air.
  • L’homme qui vécut trois vies, Gaston Ouassénan Koné, éd. Les Classiques Africains, 1992  (ISBN 2-85049-079-2), partie Troisième Partie, p. 95


Aller retour , 1977[modifier]

Le matin, la bouche a une mauvaise haleine, mais les paroles qui en sortent sont plus sûres.
  • Aller retour, Gaston Ouassénan Koné, éd. Editions Saint-Paul, coll. « Les Classiques Africains », 1977  (ISBN 2-85049-107-1), p. 38


En Afrique l’âge est un diplôme, c’est toujours le plus vieux qui a raison.
  • Aller retour, Gaston Ouassénan Koné, éd. Editions Saint-Paul, coll. « Les Classiques Africains », 1977  (ISBN 2-85049-107-1), p. 39


L’amour, chez nous, est une condition parfois nécessaire, mais jamais suffisante pour le mariage.
  • Aller retour, Gaston Ouassénan Koné, éd. Editions Saint-Paul, coll. « Les Classiques Africains », 1977  (ISBN 2-85049-107-1), p. 40


La négritude et le panafricanisme, c’est seulement dans l’art et non dans la procréation.
  • Aller retour, Gaston Ouassénan Koné, éd. Editions Saint-Paul, coll. « Les Classiques Africains », 1977  (ISBN 2-85049-107-1), p. 73