Francis Joyon

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arrivée de Francis Joyon au port du Château de Brest le 17 juin 2013

Francis Joyon, né le à Hanches (Eure-et-Loir), est un navigateur français. Il commence sa carrière de coureur au large en 1988 et participe à sa première Route du Rhum en 1990. En 2000, il remporte sa première grande épreuve à l'occasion de la Transat anglaise 2000. En 2004, il est le premier marin à boucler sans escale un tour du monde sur multicoque en solitaire. Le 26 janvier 2017, Francis Joyon et ses cinq hommes d'équipage s'emparent du nouveau record du tour du monde à la voile en équipage en 40 jours et 23 heures sur le trimaran IDEC Sport.

Le tour du monde absolu[modifier]

Donc, à bord d'IDEC, l'essentiel du travail météo se fait par visualisation, et en imaginant le comportement du bateau lorsqu'il sera aux prises avec les conditions annoncées par les prévisionnistes. Ce n'est pas très scientifique, mais avec quelques années d'habitude, cela marche plutôt bien, car cette méthode empirique n'a pas la lourdeur d'un logiciel et permet d'entrevoir des pistes ténues, que les modèles mathématiques n'auraient même pas envisagés. Heureusement, sur la mer comme en météo, il reste une dose d'inconnu non négligeable, qui contribue pour une bonne part au charme de la navigation. L'empirisme y a encore droit de cité et permet de réaliser de belles choses en s'appuyant sur de solides données techniques.
  • Le tour du monde absolu, Francis Joyon, éd. Arthaud, 2004  (ISBN 2-7003-9631-6), p. 98


L'éolienne que j'ai installée avant le départ à le bon goût de rester silencieuse, de ne pas vibrer... bref, de se faire oublier! C'est magique, je n'ai jamais à l'entretenir, ni à m'en occuper, sauf pour la mettre en travers du vent lorsque les batteries ont atteint leur pleine charge. C'est l'énergie de demain, celle qui ne crée pas d'effet de serre comme le pétrole, qui ne compromet pas l'avenir de l'humanité par accumulation de déchets radioactifs comme le nucléaire. Ce pourrait être l'énergie d'aujourd'hui si nous avions le courage de décider, de traiter la nature comme notre meilleure alliées, auprès de qui nous souhaitons vivre en bonne intelligence, plutôt que de la considérer comme une vulgaire marchandise à exploiter.
  • Le tour du monde absolu, Francis Joyon, éd. Arthaud, 2004  (ISBN 2-7003-9631-6), p. 109


L'homme a beaucoup à apprendre de l'observation de la nature, que ce soit dans le domaine très pointu de la conception de prototypes ou dans celui de la santé. Et la disparition d'une espèce animale qui nous paraît insignifiante, comme un petit poisson corallien que personne ne connaît, pourrait empêcher de trouver le remède à une épidémie destructrice pour la race humaine, faute d'avoir su préserver la molécule qui sauve! Malheureusement, l'homme s'éloigne de plus en plus de la nature, oubliant qu'une fois séparé d'elle, il ne sera plus rien.
  • Le tour du monde absolu, Francis Joyon, éd. Arthaud, 2004  (ISBN 2-7003-9631-6), p. 169


Il n'y a pas de radeau de sauvetage à bord du grand vaisseau Terre, et les balbutiements des premiers pas dans l'espace ne nous seraient aujourd'hui d'aucun secours.
  • Le tour du monde absolu, Francis Joyon, éd. Arthaud, 2004  (ISBN 2-7003-9631-6), p. 197


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :