Francis Cabrel

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Francis Cabrel (2008).

Francis Cabrel est un auteur-compositeur-interprète français né en 1953.

Samedi soir sur la Terre[modifier]

La Corrida[modifier]

Dans les premiers moments j'ai cru
Qu'il fallait seulement se défendre
Mais cette place est sans issue
je commence à comprendre
Ils ont refermé derrière moi
Ils ont eu peur que je recule
Je vais bien finir par l'avoir
Cette danseuse ridicule…

  • La Corrida, Francis Cabrel, Francis Cabrel, album Samedi soir sur la Terre (1994).


In extremis, 2015[modifier]

Dur comme le fer[modifier]

L'homme qui parlait pensait
« Je vais les sécher »
On était déjà sec, on a pas bronché
Quand tout est déjà noir, y a plus rien à craindre
Chez nous, y a que l'espoir qui reste à éteindre

  • Dur comme fer, Francis Cabrel, Francis Cabrel, album In extremis (2015).


Le pays d'à côté[modifier]

Brave gens, dignitaires
Tout le monde laissait faire
Par profit ou manque de courage
[…]
Sous les pieds bousculés, des moutons qui s'affolent
Le berger à genoux qui cherche la boussole
Et les loups affamés qui attendent aux grillages

  • Le pays d'à côté, Francis Cabrel, Francis Cabrel, album In extremis (2015).


In extremis[modifier]

On voit quelques oiseaux encore
Mais grosso modo, ça ne se fait plus
Tout ce chantier multicolore
Au fond, ça satisfait la rue
[…]
Ceux qui ont survécu au carnage
Ceux qui étaient les moins suspects
On les trimballe dans des cages
On les a rendus muets

  • In extremis, Francis Cabrel, Francis Cabrel, album In extremis (2015).


Partis pour rester[modifier]

Entre les cahots du parcours
Les demi-tours, les impasses
Les grandes nuits, les petits jours
Et tout ce qui raye la surface
On tombe chacun à son tour
Entre les griffes du rapace
Le seul remède, c'est l'amour
D'ailleurs, c'est pour ça qu'on court
D'un bout à l'autre de l'espace

  • Partis pour rester, Francis Cabrel, Francis Cabrel, album In extremis (2015).