Françoise Héritier

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Françoise Héritier, née le 15 novembre 1933 à Veauche dans la Loire (France) et morte le 15 novembre 2017 à Paris, est une anthropologue, ethnologue et féministe française.

Le Sel de la vie, 2012[modifier]

En quelque sorte, le sensualisme de Condillac prend en chacun de nous tout son sens. Le monde existe à travers nos sens avant d'exister de façon ordonnée dans notre pensée et il nous faut tout faire pour conserver au fil de l'existence cette faculté créatrice de sens : voir, écouter, observer, entendre, toucher, caresser, sentir, humer, goûter, avoir du "goût" pour tout, pour les autres, pour la vie.
  • Le Sel de la vie, Françoise Héritier, éd. Odile Jacob, 2012  (ISBN 9782738138668), p. 87


Au gré des jours, 2017[modifier]

Au printemps 2012 j'ai publié une "fantaisie" intitulée Le Sel de la vie en m'expliquant sur l'origine de cette plongée en moi-même à la recherche de ces imperceptibles riens qui donnent du goût, son goût, à notre existence individuelle et qui, dans une grande vague commune, sont vraisemblablement ressentis par une bonne partie de l'humanité, même s'il ne sont pas appréhendés strictement et nécessairement dans les mêmes conditions. Il s'agissait en quelque sorte de faire affleurer le permanent sous le contingent et l'universel sous l'individuel. [.] Les souvenirs et les images et les idées persistent à affluer, tantôt avec fugacité, tantôt avec une telle prégnance qu'on les note rapidement sur n'importe quel support : j'ai ainsi pris l'habitude d'avoir toujours auprès de moi de quoi écrire.
  • Au gré des jours, Françoise Héritier, éd. Odile Jacob, 2017  (ISBN 9782738139566), p. 11 et12


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :