François Varillon

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

François Varillon, né le 28 juillet 1905 et mort le 17 juillet 1978, est un prêtre catholique français, membre de la Compagnie de Jésus, auteur d'ouvrages de spiritualité et de vulgarisation théologique.

Beauté du monde et souffrance des hommes, 1980[modifier]

La souffrance la plus noble que nous puissions connaître, c'est de constater que nous sommes impuissants à aimer vraiment.
  • Beauté du monde et souffrance des hommes, François Varillon, éd. Le Centurion, 1980  (ISBN 978-2227320215), p. 221


Il ne faut donc pas sacraliser les dogmes, ils sont intentionnels et historiques. Le dogme est intentionnel, il vise une réalité qui, en elle-même, est mystérieuse ; en même temps, il est historique, cela ne le relativise pas mais le situe et montre bien quelle est sa portée.
  • Beauté du monde et souffrance des hommes, François Varillon, éd. Le Centurion, 1980  (ISBN 978-2227320215), p. 359


Vivre le christianisme, 1992[modifier]

Tout le progrès de la Révélation consiste en ce que le contrat, juridique au départ, devient échange d'amour.
  • Vivre le christianisme, François Varillon, éd. Le Centurion, 1992  (ISBN 2227340894), p. 46


Louer Dieu, c'est reconnaître qu'il est inutile.
  • Vivre le christianisme, François Varillon, éd. Le Centurion, 1992  (ISBN 2227340894), p. 51


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :