François Laurent

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Laurent.

François Laurent, né le 8 juillet 1810 à Luxembourg, et décédé le 11 février 1887 à Gand, est un juriste et historien belge.

Citations[modifier]

En vérité, il faut un étrange aveuglement pour nier les bienfaits que l'humanité doit à ces prétendus Barbares de

l'Orient. Comment [...] oublier que la renaissance de la philosophie, de la littérature et des sciences, est due aux travaux des Arabes? Ces Barbares, qu'on accuse d'avoir arrêté tout progrès, ont été l'instrument du progrès, même pour nous, hommes de l'Occident qui les méprisons aujourd'hui du haut de notre grandeur intellectuelle. Pendant que l'Europe était plongée dans les ténèbres de la barbarie, une brillante civilisation régnait à Bagdad et à Cordoue. On calomnie donc l'islam en disant qu'il a été un obstacle à toute culture. Si la civilisation arabe s'est arrêtée, c'est moins à la doctrine religieuse qu'il faut l'imputer qu'aux peuples qui ont remplacé la race arabe et qui étaient moins bien doués qu'elle par la nature.

  • Études sur l'histoire de l'humanité (1864), François Laurent, éd. Meline, Cans et cie, 1864, t. 5, p. 436


Les Arabes n'étaient plus des barbares, lorsqu'ils s'élancèrent à la conquête du monde ; ils avaient en eux des germes de civilisation qui se développèrent avec une rapidité et un éclat tout aussi merveilleux que leurs victoires ; ils portèrent leur civilisation chez les vaincus. Ces barbares du midi, qu'on accuse de tout détruire, rallumèrent le feu sacré de la science et de la philosophie en Europe.
  • Histoire du droit des gens et des relations internationales (1857), François Laurent, éd. Gand, 1857, t. 5, p. 525


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :