François Balsan

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

François Balsan, né en 1902 à Châteauroux et mort en 1972 à Neuilly sur Seine, est un explorateur et un écrivain français.

Certains de ses ouvrages ont été publiés sous le pseudonyme de Jacques Termant.

Récits de voyages[modifier]

Parmi les autres, choses vues 1935[modifier]

Je demeurais aux aguets dans mes lectures, dans les conversations avec les voyageurs au long cours.
  • Parmi les autres, choses vues, François Balsan (Jacques Termant), éd. Crès, 1935, p. 21


Les cartes commandées à Londres me parviennent : simples compilations sur plans de renseignements décousus.
  • Parmi les autres, choses vues, François Balsan (Jacques Termant), éd. Crès, 1935, p. 31


Il n’est que de feuilleter certaines archives pour voir qu’il ne faut point se relâcher.
  • Parmi les autres, choses vues, François Balsan (Jacques Termant), éd. Crès, 1935, p. 214

Nouvelles aventures au Kalahari, 1958[modifier]

Il convient d’adopter une méthode générale de contact : arrivée « noble » au milieu de mes gens (l’équipe de l’expédition), puis détente progressive, enfin recherche de l’intimité.
  • Nouvelles aventures au Kalahari, François Balsan, éd. Plon, 1959, p. 99


Je ne puis espérer meilleur introducteur chez les sédentaires qu’il fréquente et chez les nomades dont il a le sang.
  • Nouvelles aventures au Kalahari, François Balsan, éd. Plon, 1959, p. 101


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :