Forces françaises libres

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Forces françaises libres (FFL) étaient le nom donné aux forces armées ralliées à la France libre.

François Broche[modifier]

Sur les 53 000 FFL (chiffre maximum à la dissolution des FFL à l'été 1943), on compte environ 32 000 « coloniaux », qui ne sont pas citoyens français en 1940, 16 000 Français et environ 5 000 étrangers [...]. Sans goût excessif du paradoxe, on peut affirmer que la majorité des "Français" libres qui ont sauvé l'honneur du pays en 1940 ne sont pas des citoyens français [...].
  • La France au combat: de l'appel du 18 juin à la victoire, François Broche, Georges Caïtucoli, Jean-François Muracciole, éd. Perrin, 2004, p. 144


Colonel Maurice Rives[modifier]

Les coloniaux se sont couverts de gloire pour la France libre : [...] ce sont eux, les coloniaux, qui fournirent les 2/3 des troupes à Bir Hakeim, 70 % lors de la campagne d’Italie, du débarquement de Provence. Ce sont eux qui ont pris Toulon, Hyères, Marseille, Strasbourg.
  • Le colonel Rives fut à la tête du 16e régiment de tirailleurs sénégalais pendant la seconde guerre mondiale
  • TDC, n° 692, 15 mars 1995, Benjamin Stora, éd. CNDP, 1995, L'armée d'Afrique : les oubliés de la libération, p. 43


Maurice Rives  : Après la guerre on a fait les comptes. Alors il y a une histoire de légende que finalement la libération de la France avait été en somme le fruit d'opérations de la résistance et d'une armée métropolitaine. Mais non, ce n'est pas vrai.
  • Maurice Rives, La France et ses libérateurs (2010), écrit par Charles Onana


Serge Borochovitch[modifier]

Serge Borochovitch  : Les Français libres, vous savez combien il y en a eu pendant la guerre entre l'Armée de terre, l'Armée de l'air et la marine? 53 500... 53 500 bonhommes... moins les services. Ca fait pas beaucoup de monde sur le terrain.
  • Serge Borochovitch (1921- 2015), commandeur de la légion d'Honneur, FFL de la première heure, engagé volontaire en 1940, ancien officier du Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad et du Régiment de Marche du Tchad et ancien de la 2e Division blindée du général Leclerc
  • Serge Borochovitch, La France et ses libérateurs (2010), écrit par Charles Onana


Claude Mademba Sy[modifier]

Claude Mademba Sy : Les Français ne veulent pas que l'on parle de cette époque parce que trop peu se sont mélés au combat et trop peu se sont battus .
  • Claude Mademba Sy (1923- 2014), ancien FFL, engagé volontaire en 1942, croix de guerre 39-45 avec huit citations, ambassadeur du Sénégal, fut le seul soldat noir de la 2e Division blindée du général Leclerc en 1944-45
  • Claude Mademba Sy, La France et ses libérateurs (2010), écrit par Charles Onana


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :