Florence Magnin

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Florence Magnin au festival Trolls et Légendes en 2011.

Florence Magnin, née le 7 mars 1950 à Paris, est une illustratrice et auteure de bande dessinée française. Ses créations relèvent le plus souvent du merveilleux et de la fantasy, puisant leur inspiration dans les contes, les mythes et les légendes, principalement celtiques.

Citations[modifier]

Il y a toujours des difficultés pour s'adapter à un nouveau moyen d'expression. Il y en a même à changer de registre ( ou de chapitre) au sein d'une même activité! L'adaptation est permanente. Qu'il faille faire une couverture à partir d'un nouveau texte, passer de l'illustration à la bande dessinée, imaginer des personnages ou construire un autre univers, chaque changement implique ( en ce qui me concerne!) une période de recherche et souvent de souffrance avant que le processus s'enclenche et que je trouve ma place.
  • « Florence Magnin : L'imaginaire aux quatre vents », Florence Magnin, propos recueillis par Emmanuel Beiramar, Fantasy.fr, 30 décembre 2009 (lire en ligne)


La décision de faire le scénario en plus du dessin remonte à plusieurs années. J'ai commencé à écrire sans aucune idée de l'histoire. Je savais juste que je voulais une intrigue fantastique et je connaissais le thème je voulais traiter. J'ai ensuite laissé aller le crayon remplissant une pile énorme de cahiers de croquis et de notes. En fin de compte je suis arrivée avec une histoire beaucoup trop compliquée pour les éditeurs. Il a donc fallu que je reprenne mon projet, que je l'élague. Le résultat final n'a strictement plus rien à voir avec mes premières notes.
  • Au sujet de sa bande dessinée L'Héritage d'Émilie.
  • « Interview de Florence Magnin », Florence Magnin, propos recueillis par Pierre Demetz, ActuSF, 20 septembre 2018 (lire en ligne)


L'illustration est plus proche de la peinture même si on est au service de l'auteur alors que le tableau d'un peintre peut-être le résultat d'une démarche intérieure. La bande dessinée se gère complètement différemment. C'est pour moi assez proche du cinéma. Une BD fonctionne comme un film. Au niveau du scénario, au niveau des mouvements de caméra... Les termes que l'on emploi sont les mêmes. : contre plongée, travelling avant, zoom… Et puis bien sûr la BD comporte du mouvement.
  • Sur la différence entre son travail d'illustratrice et son travail de dessinatrice de bande dessinée.
  • « Interview de Florence Magnin », Florence Magnin, propos recueillis par Pierre Demetz, ActuSF, 20 septembre 2018 (lire en ligne)


La dédicace est un espace un peu trompeur car il est rare d'y rencontrer quelqu'un osant vous dire qu'il n'a pas aimé.
  • « Interview de Florence Magnin », Florence Magnin, propos recueillis par Pierre Demetz, ActuSF, 20 septembre 2018 (lire en ligne)


J’aime le dessin et j’ai appris à apprécier l’encrage avec Émilie. Mais c’est lors de la mise en couleur d’un dessin que je suis la plus heureuse. C’est une libération ! La pose des couleurs m’est naturelle et ne me demande aucun effort.
  • « Florence Magnin : "La mise en couleur m’est naturelle" », Florence Magnin, propos recueillis par Nicolas Anspach, ActuaBD, 1er octobre 2008 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :