Fin du monde

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'expression « fin du monde » désigne le moment supposé d'une destruction de l'univers, de la Terre, ou de la seule humanité. On retrouve ce thème dans de nombreuses religions, philosophies et mythologies.


Citations[modifier]

Le feu prit un jour dans les coulisses d'un théâtre. Le bouffon vint en avertir le public. On crut à un mot plaisant et l'on applaudit ; il répéta, les applaudissements redoublèrent. C'est ainsi, je pense, que le monde périra dans l’allégresse générale des gens spirituels persuadés qu’il s’agit d’une plaisanterie.
  • Søren Kierkegaard. Œuvres complètes (1843), Søren Kierkegaard (trad. Paul-Henri Tisseau), éd. Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1993  (ISBN 2-221-07373-8), p. 38


L’Apocalypse n’annonce pas la fin du monde ; elle fonde une espérance. Qui voit tout à coup la réalité n’est pas dans le désespoir absolu de l’impensé moderne, mais retrouve un monde où les choses ont un sens.


D'après une théorie, le jour où quelqu'un découvrira exactement à quoi sert l'Univers et pourquoi il est là, ledit Univers disparaîtra sur-le-champ pour se voir remplacé par quelque chose de considérablement plus inexplicable et bizarre.

Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite.

  • Le Dernier Restaurant avant la fin du monde (1979), Douglas Adams (trad. Jean Bonnefoy), éd. Gallimard, coll. « Folio SF », 2006  (ISBN 2-07-041615-1), p. 13-15


En voyant [son enfant] pour la première fois à la maternité, Marc se jura de faire tout ce qui était à sa portée pour reculer le plus possible la fin du monde.
  • (Dernière phrase du livre)
  • Le serrurier volant, Tonino Benacquista, éd. Gallimard, coll. « Folio », 2009, p. 146


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :