Fête nationale française

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Fête nationale française a été instituée par la loi en 1880, en référence à une double date, celle du 14 juillet 1789 et celle du 14 juillet 1790, jour d'union nationale lors de la Fête de la Fédération.

Citations[modifier]

Voyez la fête du 14 juillet : elle célèbre une répugnante émeute et non un souvenir grandiose d’unité.


Gustave Hervé, 1910[modifier]

Chaque 14 juillet, en l’honneur des grands ancêtres qui ont pris la Bastille, l’armée française est exhibée sur les places publiques de toutes les villes de garnison. Des centaines de milliers de citoyens se lèvent de bon matin, pour aller voir griller sous le soleil, en costume carnavalesque, le guignol national. Et là, tous, ils poussent des bravos frénétiques quand ils voient défiler, au milieu de nuages de poussière, des lignes interminables d’hommes, de chevaux, de canons, une masse formidable de viande de boucherie et d’instruments d’abattoir. Et quand passe devant eux, au bout d’un bâton, le morceau d’étoffe qui est l’emblème sacré de la patrie, un frisson religieux court dans leurs nerfs et ils se découvrent dévotement devant l’icône, comme leurs pères se découvraient devant le Saint-Sacrement. Arrivé à ce degré de déformation intellectuelle, le patriote est bête à tuer : il est à point pour l’abattoir.
  • Leur patrie, Gustave Hervé, éd. Bureaux de "La Guerre sociale",, 1910, p. 25


Alphonse Allais, 1891[modifier]

14 juillet ! Sois à jamais bénie, date sacrée, car tu fais gagner joliment du temps aux amoureux et même aux autres.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :