Eustache Deschamps

Citations « Eustache Deschamps » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Eustache Deschamps (né en 1346 à Vertus en Champagne - mort en 1406). Il est dit Morel, à cause de son teint basané ou parce qu'il aurait été prisonnier chez les Maures, poète français.

Citations[modifier]

Après Machaut qui tant vous a amé
Et qui estoit la fleur de toutes flours,
Noble poete et faiseur renomé,
Plus qu'Ovide vray remede d'amours,
Qui m'a nourrit et fait maintes douçours,
Veuillés, lui mort, pour l'onneur de celui,
Que je soie votre loayal ami.

Tous instruments l'ont complaint et plouré :
Musique a fait son obseque et ses plours,
Et Orpheus a le corps enterré
Qui, pour sa mort, est emmutys et sours;
Ses tresdoulx chants sont muez en doulours.
Autel de moy, ainsi n'est quant a my
Que je soie vostre loyal ami.

Eustache suis par droit nom appellé.
Hé! Peronne qui estes mes recours,
Qui en tous cas bien faictes a mon gré,
Je vous pry que vous me faictes secours :
En recevant mes piteuses clamours
Me recreez, s'il vous plaira ainsi
Que je soie vostre loyal ami.

  • Publiées d'après le manuscrit de la bibliothèque nationale par le marquis de Queux de St-Hilaire
  • Manuscrit de la bibliothèque nationale, Eustache Deschamps, éd. Libraire de Firmain Didot et Cie, 1884, t. 3, p. 259


Je fu jadiz de terre vertueuses
Nez de Vertus, le païz renommé,
Ou il avoit ville tresgracieuse
Dont li bon vin sont en maint lieux nommé,
Eustache fut appelé dès enfans;
Or sui tous ars, s'est mon nom remué :
J'aray desor a nom Brûlé des Champs.

Dehors Vertus ay maison gracieuse
Ou j'avoye par long temps demouré,
Ou plusieurs ont mené vie jouyeuse,
Maison des Champs l'ont pluseur appelé;
Mais, dieu merci, toute plaine a de blé,
Ont les Anglès le feu bouté dedens;
Deux mille frans m'a leur guerre cousté :
J'aray desors a nom Brûlé des Champs.


Las! Ma terre est destruite et ruyneuse,
Je suis desert, destruit et desolé;
Fuir m'en fault, ma demeure est doubteuse,
Se je ne sui d'aucun reconforté;
Ainsi seray de mon lieu rebouté,
Comme essilliez, dolereux et meschans,
Se mes seigneurs n'ont de mon fait pitié :
J'aray desors a nom Brûlé des Champs.

  • (Il ne doit plus s'appeler Eustache , mais Brûlé des Champs.) Publiées d'après le manuscrit de la bibliothèque nationale par le marquis de Queux de St-Hilaire
  • Il ne doit plus s'appeler Eustache , mais Brûlé des Champs., Eustache Deschamps, éd. libraire de Firmain Didot et Cie, 1884, t. 5, p. 5


Coqus, camus, cornus et malotrus,
Coquars, cornars, fetars et durz paillars,

Trop tost venus, enfondus, mal vestus,

Birques, delus,velus et gros molus,
Eschars, mal feu et tout vostre corps ars
Coqus, camus, cornus et malotrus,
Coquars, cornars, fetars et durz paillars!

  • Injures, publiées d'après le manuscrit de la bibliothèque nationale par le marquis de Queux de St-Hilaire
  • Injures, Eustache Deschamps, éd. Firmain Didot et Cie, 1884, t. 4, p. 66


Autres projets: