Et pour quelques dollars de plus

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Et pour quelques dollars de plus est un western spaghetti réalisé par Sergio Leone en 1965.

Citations[modifier]

Là où la vie n'avait pas de valeur, la mort, parfois, avait son prix. C'est ainsi que les chasseurs de primes firent leur apparition.

  • phrase d'introduction, Et pour quelques dollars de plus (1965), écrit par Sergio Leone, Luciano Vincenzoni


Le Manchot : Je te livre vivant ou mort, choisis.
  • Clint Eastwood, Et pour quelques dollars de plus (1965), écrit par Sergio Leone, Luciano Vincenzoni


L'Indien : Il y avait une fois un menuisier. Pensez-vous que ça puisse faire fortune un menuisier ? Non ? Et bien si au contraire, celui-ci avait fait fortune parce qu'un fabriquant de coffres-forts, un gros malin celui-là, s'était avisé de dissimuler un solide coffre-fort en lui donnant l'aspect d'un meuble qui n'attirerait pas les yeux. Alors, pour faire ça, le gros malin appelle chez lui notre menuisier, qu'un beau jour la destinée a fait passer par El Paso et entrer dans cette banque. Et qu'est-ce qu'il voit ? Justement un des meubles qu'il avait fabriqué il y avait quelques temps chez le gros malin. À partir de ce moment, il ne peut plus travailler parce que dans son cerveau en feu il n'y a plus qu'une idée qui s'agite, s'agite, s'agite... Introduire les mains au fond de ce meuble. Vous devez tous vous dire que ce menuisier a eu une chance de tous les diables d'entrer dans cette banque. Et bien sa chance s'est arrêtée là au menuisier parce qu'après, en prison, il m'a rencontré [rires] et m'a tout raconté de A à Z [rires].
  • Gian Maria Volontè, Et pour quelques dollars de plus (1965), écrit par Sergio Leone, Luciano Vincenzoni


Le Manchot : Une question indiscrète peut-être ?
Mortimer : Non, j'estime que les questions ne le sont jamais... Mais les réponses bien souvent.

  • Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Et pour quelques dollars de plus (1965), écrit par Sergio Leone, Luciano Vincenzoni


Mortimer : Le monde est petit.
Le Bossu : Oui, il est également mauvais. Ça ne te tente pas de frotter une allumette aujourd'hui ?
Mortimer : Moi habituellement, je ne fume qu'après les repas. Pourquoi ne viendrais-tu pas dans dix minutes ?
Le Bossu : Dans dix minutes amigo, tu fumeras dans le fond de l'enfer.

  • Lee Van Cleef, Klaus Kinski, Et pour quelques dollars de plus (1965), écrit par Sergio Leone, Luciano Vincenzoni


Mortimer : Je suis un créancier très patient. Quand l'échéance est venue, je me fais payer, quoi qu'il arrive.
  • Lee Van Cleef, Et pour quelques dollars de plus (1965), écrit par Sergio Leone, Luciano Vincenzoni


Le Manchot : L'Indien, tu connais le jeu.
  • Clint Eastwood, Et pour quelques dollars de plus (1965), écrit par Sergio Leone, Luciano Vincenzoni


Le Manchot (en train d'additionner les primes que valent les hommes qu'il a abattu) : Dix mille, douze mille, quinze mille, dix-neuf mille, vingt-et-un, vingt-cinq. [Il se retourne et abat le dernier gangster qui se tenait derrière lui] Et quatre, vingt-neuf.
Mortimer (qui a entendu le coup de feu) : Alors garçon, qu'est-ce qui se passe ?
Le Manchot : Non, c'est rien le vieux. C'est le compte qui n'y était pas, il en manquait un.

  • Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Et pour quelques dollars de plus (1965), écrit par Sergio Leone, Luciano Vincenzoni


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :